SOCIéTé  |     SOCIéTé  |     SOCIéTé  |     SOCIéTé  |     SOCIéTé  |     SOCIETé  |     SOCIéTé  |     SOCIéTé  |     SOCIéé  |     SOCIéTé  |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |       |    

Lomé : une dizaine d’Églises et des mosquées fermées.

Par Togo tribune /Journaldutogo.com - 14/03/2019

La police des cultes en collaboration avec l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE), a procédé à la fermeture provisoire de plusieurs églises à Lomé suite à des plaintes, des enquêtes e

 

Il s’agit entre autres de « l’Eglise de la seconde venue de Jésus Christ » sise à Adjidogomé-Yokoé, la « Mission mondiale pour la gloire de Dieu » sise à Adjidogomé, « le Centre international de prières Guetscheman » sis à Adjidoadin, l’Eglise « House Hold Kings Church » sise à Togo 2000, l’Eglise « La vie du Christ du monde » sise à Agoè Logopé, l’Eglise « Dieu peut tout » sise à Vakpossito et l’ Eglise de toutes les nations, Réseau du Saint Esprit sise à Akodessewa. Ces lieux de cultes sont fermés pour des raisons de nuisances sonores et bien d’autres chefs d’accusation.

 

Pour le Directeur de la police des cultes, Béléyi Bédiani, loin d’être une répression, ces fermetures sont un bien pour les populations. « Ces fermetures loin d’être une activité de répression, sont une œuvre de salubrité publique. Elles se poursuivront sur l’ensemble du territoire en vue d’assainir le secteur et soulager les populations qui continuent de souffrir des abus de ces « pasteurs » », a-t-il expliqué.
Des mosquées sont également en voie de fermeture, à en croire les propos du Directeur de la police des cultes qui se dit également « préoccupé par les agissements des individus ambulants et des responsables des mosquées qui organisent des prêches à des heures inappropriées avec des appareils de sonorisation occasionnant de sérieux désagréments pour les riverains ».

 

Prenant à cœur la question de la prolifération des églises qui occasionne des désagréments sur la tranquillité publique et le vivre ensemble, le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales initie depuis deux (2) ans avec l’implication de l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE) à l’endroit des acteurs de cultes, des activités de sensibilisation sur la cohésion sociale et du bien-être des riverains.

 

L’objectif n’étant pas atteint par ces activités de sensibilisation, la direction des cultes décide de passer à la phase des sanctions, fermant ainsi une dizaine lieux de cultes à Lomé, surtout que les plaintes liées aux nuisances sonores provoquées par ces églises deviennent de plus en plus fréquentes.

 

Notons que cette collaboration entre la police des cultes et l’Agence nationale de gestion de l’environnement avec l’appui du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales pour préserver la tranquillité publique et le vivre ensemble n’est qu’à sa première phase.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

require_once(

Agenda - événements

Africa SME Champions Forum: 300 PME africaines ont rendez-vous à Dakar
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDuTogo.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués