International › AFP

CAN-2019: « Ce n’est pas Giresse contre Cissé, mais Tunisie-Sénégal ! », pour le coach sénégalais

« Ce n’est pas Alain Giresse contre Aliou Cissé, c’est la Tunisie contre le Sénégal », a assuré samedi le sélectionneur des Lions de la Teranga Aliou Cissé, avant d’affronter, dimanche en demi-finale de la CAN, celui qu’il a remplacé en 2015.

« Dans le foot, on se connaît tous, c’est une grande et une petite famille à la fois. Alain connaît très bien le Sénégal, mais nous aussi, on connaît bien la Tunisie », a expliqué le coach aux dreadlocks depuis Le Caire.

L’ancien défenseur du Paris SG a pris ses fonctions après la CAN-2015, conclue par une élimination dès la phase de poules, qui a scellé le sort du technicien français deux ans après son arrivée.

« Si le match se résumait à la connaissance que j’ai des joueurs, ce serait une bonne chose. Mais la réalité est toute autre. La connaissance et les relations sont une chose, c’est le terrain qui est le plus important », a estimé le coach des Aigles de Carthage plus tôt dans la matinée.

« C’est assez spécial de se retrouver de l’autre côté. C’est un esprit personnel, mais qui ne concerne que moi. Ca ne rentre pas en compte dans la préparation des joueurs tunisiens », a-t-il poursuivi.

En Egypte, les deux hommes tiennent leur feuille de route: Cissé a ramené le Sénégal dans le dernier carré pour la première fois depuis 2006, quand Giresse a mis fin à une attente de 15 ans des Tunisiens.

« J’ai pris conscience de ce que ça représente d’aller en demi-finales, il y avait un côté obsessionnel. C’est un soulagement, mais pas une fin en soi », a expliqué l’ancien joueur de Bordeaux.

Le Sénégal, meilleure nation africaine au classement Fifa, part favorite avec sa star Sadio Mané en attaque. Une victoire lui dégagerait la voie vers la finale, contre le Nigeria ou l’Algérie, et le premier titre de son histoire dans la compétition.

« Nous sommes près du but, dans la mesure où nous sommes en demies. En étant arrivé à ce niveau-là, on a de l’espoir. Mais nous savons que le plus dur est à venir », a tempéré Cissé. « Nous espérons que cette année sera la bonne. On est à deux pas, c’est à la fois long et court. »

Commentaire

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut