International › APA

Combats au centre du Mali : 25 soldats et 15 «terroristes» tués (officiel)

Vingt-cinq éléments des Forces armées maliennes (FAMa) et 15 « terroristes » sont morts dans des affrontements qui ont eu lieu lundi et mardi au centre du Mali, annonce dans un communiqué publié mardi soir le gouvernement malien, précisant qu’il s’agit là d’un bilan provisoire et que d’autres « informations » seront « communiquées en fonction de l’évolution de la situation sur le terrain ».Les affrontements qui ont visé les camps militaires de Boulkessi et de Mondoro, ont également fait chez les militaires « quatre blessés, une soixantaine de portés disparus et de lourdes pertes en matériels », souligne le communiqué avant d’ajouter toutefois que les frappes aériennes de l’armée ont permis la destruction de cinq véhicules appartenant aux « terroristes ».

Selon le communiqué signé du ministre de la Communication en charge des relations avec les institutions, les militaires blessés ont été « évacués par aéronefs sur Sévaré ».

Tout en condamnant « avec la plus grande vigueur » ces attaques, le gouvernement malien, souligne le communiqué, assure qu’une opération conjointe d’envergure des FAMa et des forces Armées burkinabé, appuyée par la force française Barkhane est en cours pour neutraliser les assaillants ».



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut