International › APA

Développement et politique, en couverture des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce mercredi abordent divers sujets liés à la situation politique en Guinée Bissau et d’autres questions portant sur le développement local, avec l’inauguration, la veille, d’une importante infrastructure routière, dans l’Est du pays.Le quotidien national Sidwaya arbore: «Bitumage du tronçon Fada-Bogandé : Finie +la Gnagna profonde+ dans 22 mois !», informant que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a lancé, hier mardi, les travaux de construction et de bitumage de la Route nationale n° 18 reliant Fada N’Gourma à Bogandé.

Selon le journal, cette infrastructure routière située dans la région de l’Est est prévue pour être réceptionnée dans 22 mois.

De son côté, Aujourd’hui au Faso fait observer que «l’infrastructure coûtera 21 milliards de F CFA» financés par l’Etat burkinabè et ses partenaires.

En politique, le même quotidien privé consacre son éditorial à la crise en Guinée-Bissau, sous ce titre exclamatif: «La CEDEAO et un os nommé Vaz (José Mario, Ndlr)!».

Selon Aujourd’hui au Faso, la Guinée-Bissau présente en ce moment le visage d’un pays «au corps perclus des stigmates de l’instabilité et partage le même banc des Etats faillis que la Somalie, l’Erythrée et la Libye».

L’éditorialiste dresse la description suivante: positions tranchées, président arc-bouté sur sa «souveraineté», Premier ministre retranché derrière la légalité.

De son avis, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), représentant la toute-puissance communauté sous-régionale , face à cette situation, veut faire respecter son autorité.

«Pendant ce temps, un opposant rentre au pays et renvoie tout ce monde dos-à-dos», poursuit-il, avant d’ajouter que le tout se droule «dans une atmosphère chargée de nuages qui menacent de déferler en ouragan sur un pays déjà mal loti dans le corps des nations».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, aborde le sujet dans son ‘’Regard sur l’actualité » où il titre : «Guinée-Bissau : JOMAV (José Mario Vaz) joue avec le feu».

Revenant au niveau national,  Le Pays, dans sa rubrique ‘’Révélations », renseigne que le député Daouda Simboro, du groupe parlementaire Renouveau démocratique (RD) a démissionné, hier mardi, de l’Assemblée nationale.

A ce propos, L’Observateur Paalga donne la parole au député démissionnaire qui déclare: «J’ai plusieurs offres politiques sous la main».

Dans la même dynamique, Sidwaya affiche : «Daouda Simboro, démissionnaire de l’Assemblée nationale : +Je ne serai pas loin de la politique+».



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut