International › APA

Ethiopie : vers la réintégration sociale de 22.000 enfants de la rue

Le ministère éthiopien du Travail et des Affaires sociales (MoLSA) a annoncé mardi son intention de sortir 22.000 enfants de la rue en vue de les réintégrer dans la société, étant donné qu’une grande partie d’entre eux vit dans la capitale à la merci de toutes les tentations.S’ils n’attirent pas l’attention en général, les enfants de la rue font indéniablement partie de la vie urbaine en Ethiopie. Dormant à la belle étoile, ils mendient leur nourriture ou volent pour survivre.

Selon une enquête menée dans 11 villes du pays, environ 88.000 personnes vivraient dans la rue, dont des enfants, des femmes, des jeunes et des personnes âgées.

Feleke Jenber, directrice de la promotion du développement de la sécurité sociale au MoLSA, a déclaré que des préparatifs avaient été faits pour réhabiliter ceux qui vivent dans la rue.

Dans la seule capitale éthiopienne, on estime que 50.820 personnes vivent dans la rue et 92% d’entre elles viennent de différentes régions du pays, espérant y trouver de meilleures conditions de vie.

Les 8% restants viennent de dix sous-villes pour diverses autres raisons.

Un total de 35 millions de dollars a été dégagé par le gouvernement éthiopien et la Banque mondiale pour l’organisation du projet dans 11 villes au cours de cet exercice budgétaire en Ethiopie (2019/20).

Alem Assefa, chef adjoint des affaires sociales et du travail de l’administration de la ville d’Addis-Abeba, a déclaré que l’administration avait prévu de soutenir 13.000 enfants de la rue au cours de cet exercice.

Une attention particulière serait accordée aux enfants d’abord, ensuite aux femmes, aux jeunes et enfin aux personnes âgées, a ajouté Alem.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut