International › APA

Kenya : le nouvel accord commercial avec Washington ne compromet pas la ZLECA

Le président kenyan Uhuru Kenyatta a assuré que le nouvel accord commercial bilatéral entre le Kenya et les États-Unis ne saperait pas l’accord de libre-échange continental africain (ZLECA).Le dirigeant kenyan s’exprimait peu après une réunion avec son homologue américain Donald Trump à la Maison Blanche, au cours de laquelle les deux dirigeants ont convenu d’entamer des pourparlers en vue d’un pacte commercial entre leurs deux pays.

Kenyatta a donné cette assurance lorsqu’il s’est adressé à plus de 350 chefs d’entreprise participant à un forum commercial américano-kényen dans la capitale américaine jeudi.

Il a déclaré que ce nouvel accord commercial proposé avec Washington ne compromettrait en rien l’engagement du Kenya à l’égard de l’Accord de libre-échange continental africain (ZLECA).

Lors de la réunion de la Maison Blanche, les présidents Kenyatta et Trump ont déclaré qu’un nouvel accord commercial contribuerait à accroître les volumes d’échanges et d’investissements entre les deux pays.

Le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, qui s’est exprimé peu après la réunion entre les présidents Kenyatta et Trump, a déclaré que les Etats unis reconnaissaient le Kenya comme un leader en Afrique et un partenaire stratégique important.

Il a déclaré qu’un nouvel accord commercial offre aux deux pays une rare opportunité d’explorer les moyens d’approfondir les liens économiques et commerciaux entre le Kenya et les États-Unis.

« Sous la direction du président Trump, nous sommes impatients de négocier et de conclure avec le Kenya un accord global de haut niveau qui puisse servir de modèle pour d’autres accords à travers l’Afrique », a déclaré Amb Lighthizer.

Conformément à la loi bipartisane de 2015 sur les priorités et la responsabilité commerciales du Congrès, le représentant commercial va maintenant informer officiellement le Congrès de l’intention du gouvernement américain d’entamer des négociations commerciales avec le Kenya.

Actuellement, les échanges commerciaux entre le Kenya et les États-Unis s’élèvent à environ 1 milliard de dollars par an, avec plus de 70% des exportations kenyanes vers le marché américain en expansion en 2018, d’une valeur de 466 millions de dollars, entrant dans le cadre de l’AGOA.

Kenyatta a déclaré au forum Kenya-États-Unis que son administration s’est engagée à développer et à conclure le cadre le plus solide jamais mis en place pour le commerce et l’investissement, qui permettrait d’accroître les échanges entre les deux pays.

« Aujourd’hui, je tiens à vous assurer tous de l’engagement indéfectible du Kenya à développer le cadre d’investissement commercial le plus solide jamais mis en place avec les États-Unis ».

Il a rejeté les spéculations selon lesquelles le Kenya romprait son engagement envers l’accord de libre-échange continental africain (ZLECA), affirmant que ce nouvel accord avec les États-Unis vise uniquement à soutenir et à approfondir le commerce non seulement avec le Kenya mais aussi avec d’autres pays africains.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut