International › APA

La presse sénégalaise commente le limogeage du ministre-conseiller Moustapha Diakhaté

Les quotidiens sénégalais reçus, mardi à APA, mettent en exergue le limogeage du ministre-conseiller, Moustapha Diakhaté, après une sortie soutenant que la démarche du président Macky Sall pour un 3ème mandat est contreproductive.Constatant déjà « une polémique autour du 3ème mandat » après le limogeage de Sory Kaba, ex Directeur général des Sénégalais de l’extérieur suite à sa sortie sur la question, Sud Quotidien informe que « Macky sort à nouveau le sabre » et limoge Moustapha Diakhaté.

Selon nos confrères, Macky Sall ne badine pas avec la question du 3ème mandat qui cristallise actuellement les préoccupations du champ politique et fait choux gras de la presse.

« Après le limogeage sans ménagement de Sory Kaba, au lendemain de sa sortie sur l’incapacité constitutionnelle du Chef de l’Etat à se représenter pour un troisième mandat à la tête du Sénégal, c’est au tour du ministre-conseiller Moustapha Diakhaté de subir les foudres de l’actuel locataire du palais de la République. L’ancien président du Groupe parlementaire de la majorité présidentielle a été démis de ses fonctions, hier lundi 28 octobre, par le Chef de l’Etat », explique Sud Quotidien.

« Viré de son poste de ministre-conseiller, Moustapha Diakhaté la dernière victime du mandat », écrit L’As dans sa manchette.

Pour Le Quotidien, « Macky libère Diakhaté » pour ses sorties récurrentes contre le régime. A nos confrères, Moustapha Diakhaté dit remercier le président de la République «d’avoir mis fin à mes fonctions de ministre-conseiller et de m’avoir associé à ses actions au sein de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir) ».

« Moustapha Diakhaté-L’électron libre », titre EnQuête, qui souligne qu’il n’a pas survécu « à la bravade de se prononcer sur le troisième mandat ».

« Le ministre-conseiller limogé : Moustapha Diakhaté, les dessous d’un limogeage que l’on attendait plus », note L’Observateur, à côté de Vox Populi qui estime que « Macky instaure la dictature du +muut mbaa mott+ (tais-toi ou tu es viré, littéralement en langue wolof) ».

Toutes choses qui poussent Walf Quotidien qui fait état d’« hyper-présidentialisme, censure, limogeages » à s’interroger : « Où va l’Etat ? »

A sa Une, L’As traite de la nomination d’Aminata Mbengue Ndiaye à la présidence du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) et souligne que « la fastidieuse équation de Macky Sall ».

Le lancement des travaux du Bus Rapid Transit (BRT) fait la Une du quotidien national Le Soleil qui met en exergue les propos de Macky Sall, affirmant que « Dakar sera plus verte et plus attractive ».



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut