International › APA

Le Covid-19 se paie la Une des journaux camerounais

Les journaux camerounais parus jeudi sont comme atteints de fièvre du coronavirus, au deuxième jour de la quarantaine nationale décrétée par les autorités.Le Cameroun a passé son premier jour coupé du monde, annonce Mutations qui s’exerce à évaluer l’état de mise en œuvre des restrictions prises par les autorités et leur respect par la population dans les églises, les marchés, les transports, les écoles, les aéroports, les hôpitaux, les hôtels, etc. Ce tour d’horizon, précise le quotidien à capitaux privés, intervient au moment où le Cameroun compte désormais 13 malades de coronavirus identifiés.

«Mesures de confinement : les Camerounais adhèrent», applaudit son confrère à capitaux publics Cameroon Tribune : au premier jour de la mise en œuvre des 13 mesures gouvernementales visant à empêcher la propagation de la pandémie, les populations ont de manière générale pris la mesure de la pertinence des changements comportementaux à adopter.

Le problème, ce ne sont pas les populations mais les dirigeants qui édictent ces prescriptions, tacle Émergence, relevant des couacs, dysfonctionnements et contradictions dans le système, alors que le nombre de malades va croissant à travers le pays. Les prescriptions des pouvoirs publics ressemblent étrangement à du déjà vu et du déjà entendu ailleurs, moque Signatures : elles sont sans mesures d’accompagnement, très permissives et pas du tout restrictives. Il y a de nombreuses failles dans la stratégie camerounaise de lutte contre le Covid-19, confirme La Nouvelle Expression.

Dans la région de l’Ouest, rapporte Le Messager, le chef-lieu, Bafoussam, vit dans la psychose à la suite de la découverte d’un malade atteint du coronavirus et mis en isolement. Depuis quelques jours, les autorités médicales ont lancé des recherches pour retrouver toutes les personnes ayant été en contact avec lui, une action qui crée la panique dans la ville.

Et la note sera salée sur le plan de l’économie, prévient Le Jour. Plus grave, renchérit Le Quotidien de l’Economie, à l’heure où plusieurs pays prennent des précautions pour soutenir le secteur privé, au Cameroun le gouvernement reste muet face à la détresse des entreprises. On fonce tout droit vers la récession, complète EcoMatin.

Plus explicite encore, Défis Actuels anticipe déjà sur une baisse des recettes fiscales et douanières, mais aussi du volume des échanges commerciaux de l’ordre de 60%, la chute du chiffre d’affaires dans le secteur informel, accompagnés d’un amaigrissement drastique du panier de la ménagère.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut