International › APA

Les normes internationales de travail en matière de santé et sécurité expliquées à Abidjan

Les normes internationales du travail en matière de santé et de sécurité au travail ainsi que les ratifications et la mise en œuvre de la composante santé et sécurité au travail du Plan d’actions national 2019-2021 contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire ont été expliquées, mardi à Abidjan, aux mandants nationaux à l’initiative du Bureau Pays de l’Organisation internationale du Travail (OIT).Cette formation qui vise à renforcer les capacités institutionnelles des organismes responsables de la mise en œuvre du volet santé et sécurité au travail (SST) du Plan d’actions national (PAN) sur le travail des enfants a passé en revue les acquis et les perspectives de la lutte.  

Le directeur de la lutte contre le travail des enfants au ministère ivoirien de l’emploi et de la protection sociale, Dr Martin N’Guettia, a relevé les efforts du gouvernement ivoirien  en matière de lutte contre le travail des enfants avant de soutenir que les problèmes de santé et de sécurité constituent une des composantes majeures de la lutte.

De son côté, le Coordonnateur national du projet  « Accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement en Afrique (Accel Africa) » Honoré Sémien Boua Bi a souligné les enjeux de la santé et de la sécurité au travail dans la lutte contre le travail des enfants.

A ce propos, il a estimé que pour lutter contre le travail des enfants, « certaines stratégies doivent pouvoir rejoindre les stratégies qui sont développées dans la promotion de la santé et sécurité au travail ».

L’atelier a réuni 70 participants issus des structures du Comité interministériel de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CIM), du Comité national de surveillance de la lutte contre les pires formes du travail des enfants en Côte d’Ivoire (CNS), des organisations des travailleurs, des organisations d’employeurs, de la direction générale de l’emploi et des experts non gouvernementaux.

Le Bureau Pays de l’OIT met en œuvre en Côte d’Ivoire sur la période 2018-2020 le projet «Safeyouth@work » qui  s’inscrit dans la dynamique de la promotion de la sécurité et la santé au travail en Côte d’Ivoire.

Ce projet vise à rendre les lieux de travail des jeunes de 15 à 24 ans plus adéquats pour protéger leur santé et leur sécurité.  L’OIT apporte un appui à la Côte d’Ivoire à réaliser ce processus et contribue à apporter des solutions à ce droit des jeunes travailleurs, notamment dans la production du cacao.

Selon des données de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) de Côte d’Ivoire, on enregistre en moyenne 7500 accidents du travail par an, soit 71000 jours d’incapacité de travail. En ce qui concerne les maladies professionnelles, la liste nationale remonte à 1957 et est dépassée compte tenu des conditions de travail actuelles, rapportent les termes de références de l’atelier.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut