International › APA

L’Ougandais Kizza Besigye emprisonné 50 fois, un record mondial

L’homme politique ougandais, Kizza Besigye est entré dans le Livre Guinness des records comme l’homme le plus arrêté au monde, après sa dernière détention (50ème) à la police de Jinja en début de semaine.L’ancien chef du parti du Forum pour le changement démocratique, âgé de 63 ans, a été inclus dans la 66ème édition des records pour 2020.

Kizza Besigye est en conflit permanent avec la police ougandaise depuis de nombreuses années, notamment l’année dernière où il a été arrêté à plusieurs reprises pour son activisme politique acharné contre son ancien patron, le président Yoweri Museveni.

Dans des interviews antérieures, Besigye a affirmé avoir été battu par la police pendant l’un de ses nombreux passages en cellule.

Selon le Livre des records mondiaux Guinness, M. Besigye est entré dans les annales des personnes les plus arrêtées au monde, lundi dernier, lorsque la police l’a emmené et détenu au poste de police de Nalufenya dans la ville orientale de Jinja, à 81 km de la capitale Kampala.

Il s’apprêtait à s’adresser à des militants du FDC au stade de Bugembe lorsqu’il a été interpelé avant d’être libéré quelques heures plus tard.

Son arrestation a déclenché des affrontements entre ses partisans et les policiers.

Selon le Livre des records mondiaux Guinness, 30% des arrestations de Besigye ont eu lieu en 2016, année électorale en Ouganda, où il a été détenu plus de 15 fois.

Besigye, médecin de profession, est un officier militaire à la retraite des Forces de défense populaires de l’Ouganda et a travaillé sous la direction du président Museveni pendant plusieurs années avant que les relations entre les deux hommes ne se détériorent.

Il a formé son parti FDC en 2000 et s’est présenté quatre fois à la présidence, mais n’a pas réussi à battre Museveni qui dirige l’Ouganda depuis 1986.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut