International › APA

Lutte contre le terrorisme: le G5 Sahel prône des « actions de développement »

Les ministres du G5 Sahel ont appelé ses pays membres, mardi à Ouagadougou, à mettre en œuvre des actions urgentes de développement pour lutter contre le terrorisme dans la bande sahélo sahélienne.«C’est le lieu de saluer les efforts consentis pour combattre ce fléau (terrorisme) et d’appeler à la mise en œuvre urgente des actions de développement pour permettre de répondre aux causes structurelles du terrorisme, notamment la pauvreté et le manque de perspectives», a indiqué le président du Conseil des ministres du G5 Sahel, Lassané Kaboré.

Le ministre burkinabé de l’Economie et des Finances s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de la sixième session ordinaire du Conseil des ministres du G5 Sahel.

«Notre Conseil se tient au moment où nos Etats restent toujours confrontés à de nombreux défis sécuritaires, liés notamment à l’activité de groupes armés terroristes, à la criminalité transnationale organisée et au trafic de tout genre», a -t-il  rappelé.

Il a souligné que les attaques se sont multipliées, particulièrement au niveau du fuseau centre, occasionnant la mort de nombreux éléments des forces de défenses et de sécurité (FDS) et des civils dans des pays comme le Burkina Faso,  le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Lassané Kaboré a indiqué que la rencontre de Ouagadougou est une occasion d’examiner la vie du G5 Sahel, l’état d’avancement de ses projets dans des domaines de développement et de sécurité afin de formuler des orientations nécessaires pour une meilleure appropriation des  différents dossiers.

Le Burkina Faso assure la présidence du G5 Sahel  depuis le 5 février 2019, à l’issue de la cinquième  session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat des pays membres tenue à cette date à Ouagadougou.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut