International › APA

Marche de soutien aux soldats burkinabè et mort d’Al Baghdadi, au menu des quotidiens

Les quotidiens burkinabè de ce lundi, commentent largement la mort d’Al Baghdadi, chef de l’Organisation de l’Etat Islamique, sans oublier la marche de soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS), organisée samedi à Ouagadougou, à l’initiative d’Organisations de la société civile (OSC) et de coutumiers dont le Larlé Naaba Tigré.Le quotidien privé Le Pays, sous le titre : « Crise sécuritaire au Burkina : Coutumiers, religieux et OSC montent… au front», rapporte qu’au cours de ce rassemblement qui a eu lieu samedi dans l’après-midi, au stade Issoufou Joseph Conombo de Ouagadougou, des prières ont été faites pour le retour de la paix au Burkina Faso.

«Soutien aux FDS : Le Larlé Naaba sonne le rassemblement», titre, de son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso.

Selon le journal, «comme pour mieux booster la troupe, l’occasion a été saisie par les organisateurs, avec à leur tête le Larlé Naaba Tigré, pour remettre des dons à nos forces de défense et de sécurité».

Le sujet est évoqué dans l’éditorial du quotidien national Sidwaya qui affiche: «Regardons dans la même direction», avant de mentionner qu’aucun acte, en ce moment, n’est de trop pour venir en soutien aux FDS.

L’éditorialiste de Sidwaya estime que le meeting de soutien aux FDS et au président du Faso, «dans la cuvette du Stade Issoufou-Joseph-Conombo (ex-Stade municipal de Ouagadougou), le samedi 26 octobre 2019, a de quoi remonter le moral de la troupe», ajoutant que «le ministre de la communication du Moogho Naaba et gardien de la tradition, le Larlé Naaba, en parrainant cette activité, a voulu bien le confirmer».

C’est à juste titre que le journal Aujourd’hui au Faso arbore: «Burkina Faso: Le Laarlé Naaba sonne le boute-selle pour les FDS».

Le même quotidien privé évoque «la traque et l’élimination du calife de Daesch, Abou Bakr Al-Baghdadi», se demandant : «Quel impact sur ses katibas au Sahel ?».

Le journal relate que depuis samedi, les médias américains avaient défloré cette mise hors d’état de nuire du Calife de l’EI, en mettant l’info au conditionnel, et en se basant sur leurs tuyaux de la CIA et d’un Tweet trumpien annonçant l’avènement de «quelque chose de grand».

L’Observateur Paalga, à travers son « Commentons l’événement », fait observer que la mort d’Al Baghdadi constitue «Une opération de salubrité internationale».



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut