International › APA

Mauritanie : 582 décès de mères et nouveaux-nés pour chaque 100.000 naissances vivantes

Quelque 582 cas de décès parmi les mères et nouveaux-nés sont enregistrés pour chaque 100.000 naissances vivantes en Mauritanie, a indiqué, lundi à Nouakchott, le ministre de la Santé, Mohamed Nedhirou Hamed.S’exprimant lors d’un atelier régional sur la vulgarisation clinique des sages-femmes organisé en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et avec la participation d’une vingtaine de pays d’Afrique de l’ouest et du centre, le ministre a dit que ce taux alarmant de mortalité néonatale exige la mise en place d’un cadre humain spécialisé, notamment en sages-femmes et accoucheuses.

Selon lui, la Mauritanie souffre d’un déficit aigu en sages-femmes dans les régions intérieures malgré l’existence de nombreuses écoles de santé. Il a ajouté que la Mauritanie vise un chiffre de 70 cas de décès parmi les mères et nouveaux-nés pour chaque 100.000 naissances vivantes à l’horizon 2030.

Il a également expliqué que l’approche de vulgarisation clinique des sages-femmes consiste à garantir une formation de ces dernières sur leurs lieux de travail par des sages-femmes formatrices dotées de la compétence et de l’expérience nécessaires. Pour lui, ladite approche vise essentiellement à améliorer la qualité des traitements dans le métier de sage-femme.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut