International › APA

Mauritanie : les pêcheurs artisanaux protestent contre leur transfert vers un nouveau port

Plusieurs dizaines de pêcheurs artisanaux en Mauritanie ont participé, jeudi à Nouakchott, à une manifestation devant la Présidence de la République pour exprimer leur rejet d’une décision concernant leur transfert vers le nouveau port de Tanit, a-t-on constaté dans la capitale mauritanienne.Les manifestants dénoncent une telle décision qui porte, selon eux, un énorme préjudice à leur activité qui fait vivre leurs familles.

La mesure contestée consiste à rendre obligatoire le débarquement des captures de ces pêcheurs au port de Tanit, récemment construit à quelque 65 kilomètres au nord-ouest de Nouakchott.

Ce port qui a coûté aux caisses de l’Etat plus 70 millions de dollars US devra avoir, aux yeux du Gouvernement, un apport fort bénéfique allant du contrôle du sous-secteur de la pêche artisanale à la création d’emplois en passant par la surveillance de l’émigration illégale.

Mais les manifestants arguent que cette nouvelle infrastructure dont la capacité d’accueil ne dépasse guère 400 pirogues ne peut pas contenir leurs milliers d’embarcations.

Ils se sont dits pourtant ouverts à la négociation pour parvenir une solution concertée.

La pêche artisanale dans ce pays offre environ 46.600 emplois directs auxquels s’ajoutent plus que 250.000 emplois indirects dans les métiers en amont et en aval de la filière du poisson.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut