International › APA

Ouattara persuadé des élections apaisées dans les pays de l’UEMOA en 2020

Le président ivoirien Alassane Ouattara s’est dit vendredi à Abidjan «persuadé» que les élections prévues en 2020 dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se tiendront dans un climat apaisé.« Je suis persuadé que les échéances électorales prévues en 2020 dans notre espace se tiendront dans un climat apaisé », a dit M. Ouattara dans une allocution d’ouverture de la 21è session ordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA dont il est le président en exercice.

Ces assises se sont ouvertes en présence de sept chefs d’État sur huit que compte cette organisation. Se félicitant des bonnes performances économiques enregistrées par l’Union, M. Ouattara a appelé les États membres de la sous-région à respecter « les critères de convergence ».

« La croissance économique de l’Union s’est établit à 6,6% en 2018 comme l’an dernier », s’est par ailleurs,  satisfait le président ivoirien, assurant que les perspectives sont bonnes pour les années à venir.

«Des avancées notables sont à relever dans la mise en œuvre des réformes communautaires», a poursuivi M. Ouattara appelant à «un accroissement de la coopération sécuritaire» entre les États de l’UEMOA.

Auparavant, Romuald Badagni, le président du Conseil des ministres statutaires de l’UEMOA, s’est félicité pour sa part,  du dynamisme de l’activité économique au sein de l’Union, indiquant que le «défi majeur demeure la convergence de notre économie».

Cette 21è conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA s’est ouverte en présence des présidents Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Macky Sall (Sénégal), Roch Christian Kaboré (Burkina Faso), Ibrahim Boubacar Kéïta (Mali), Faure Gnassingbé (Togo),  Patrice Talon (Bénin), Mahamadou Issoufou (Niger) et du premier ministre Bissau-guinéenn Aristide Gomes.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut