International › APA

Relance du dialogue politique au Niger

Le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini, président du Conseil national de dialogue politique (CNDP) a annoncé, jeudi à Niamey, la relance du dialogue politique avec toutes les composantes politiques du Niger.Le chef du gouvernement nigérien s’exprimait au cours d’un point de presse à la Primature, en présence des représentants de la majorité, de l’opposition et des partis non-alignés pour faire le point d’une rencontre qui s’est déroulée le 20 octobre dernier et à laquelle ont pris part les leaders des partis politiques nigériens qui se sont entendus pour œuvrer à instaurer un climat politique apaisé.

À l’issue de cette rencontre ces derniers avaient convenu, a précisé le Premier ministre, de relancer le dialogue politique «dans un sursaut patriotique » en vue de faire face aux multiples défis auxquels fait face le pays, notamment les défis sécuritaires.

Selon M. Brigi Rafini, ces discussions qui ont été franches et sereines, ont permis de trouver un consensus autour de quatre points essentiels : la question des élections à venir, la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) contestée par l’opposition, le CNDP dont l’opposition a cessé de participer aux réunions depuis deux ans, et enfin la question de l’accès équitable aux médias publics.

À ces quatre points, l’opposition a demandé qu’il soit créé un comité de suivi, qui sera chargé de la mise en œuvre des recommandations de la réunion du 20 octobre 2019.

Selon Amadou Ali Djibo, s’exprimant au nom de l’opposition, il ne faut pas se leurrer car, la réalité, c’est que les négociations ne font que commencer.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut