› Politique

Jean pierre Fabre : « Nous avons été désolés par l’attitude des chefs d’Etats de la CEDEAO »

Jean Pierre Fabre

L’ex chef de file de l’opposition togolaise n’a pas toujours digéré le contenu de la feuille de route qu’a imposé la CEDEAO pour sortir le Togo de la crise politique qu’il a connue entre  2017 et 2018. Dans un entretien qu’il a eu ce mercredi avec RFI, Jean pierre Fabre n’a pas caché sa désolation vis-à-vis de l’attitude des chefs d’Etats de l’institution sous régionale.

à écouter le maire de la commune de Golfe 4 à Lomé, les Chefs d’Etats de la CEDEAO n’ont pas été impartiaux dans la facilitation du dialogue inter-togolais. Jean pierre Fabre dit être déçu de leur attitude envers l’opposition togolaise, mais il n’exclut pare de faire encore une fois appelle à la Communauté des Etats d’Afrique de l’ouest pour que le jeu politique soit ouvert et pour qu’il y a est une transparence dans le scrutin présidentiel de 2020.

« Les institutions sous régionales et continentales sont là pour qu’on les saisisse. Et l’orque qu’un problème se pose, notre seule arme, c’est la saisine de ces institutions »,a déclaré le président de l’ANC au micros de Christophe Boibouvier.

Pour ce qui est des présidents Nana Akufo-Addo et d’Alpha Condé, les facilitateurs de la crise qu’a connue le Togo, Fabre déclare : « Leurs histoires personnelles nous emmenait à croire que ils s’allaient s’investir pour qu’on obtienne de meilleurs résultats. Mais nous n’avons pas compris que cette mission de la CEDEAO se soit terminée en queue de poisson et que depuis on ait plus aucune nouvelle de ces chefs d’Etat ».



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut