› Politique

C14, de divergences en divergences à propos de 2020

Mme Brigitte Adjamagbo

A la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise, les choses ne semblent pas s’améliorer. Aux problèmes qui ont conduit plusieurs formations politiques à quitter la Coalition viennent s’ajouter des  divergences par rapport à la stratégie à adopter pour l’élection présidentielle de 2020.

Deux courants en effet  traversent la coalition des 14. Le premier,  ceux qui ne veulent pas participer à un jeu gagné d’avance et le second, le camp de ceux qui s’activent, malgré tout, à y prendre part.

Il y a quelques jours, Me Paul Dodji Apévon, président des Forces Démocratiques pour la République (FDR), un parti membre de la coalition, indiquait sur une radio privée de la place que le regroupement n’aura pas de candidat.

« A la C14, il n’y aura pas de candidat. Je dis bien, il n’y aura pas de candidat à la C14. Au sein de la C14, nous avons décidé de ne présenter aucun candidat à la présidentielle de 2020 », s’époumonait-il à préciser. Par contre, les membres de ce regroupements sont prêts, ajoute-t-il, à soutenir « le meilleur candidat déclaré de l’opposition ».

Entre-temps, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Les lignes ont bougé. La C14 fait volte-face. Après avoir œuvré en coulisse en vain pour « une candidature unique de l’opposition », elle compte finalement participer à ce scrutin. Kafui Brigitte Adjamagbo-Johnson, sa Coordinatrice, a d’abord demandé aux Togolais d’aller se faire inscrire massivement sur la liste électorale (la révision de la liste électorale débute le 29 novembre pour durer trois jours). Elle a ensuite annoncé, dans des propos rapportés, que le moment viendra pour qu’un candidat émerge de leur rang. « Le processus est en cours et si Dieu le veut, on pourra désigner ce candidat…Nous devons le faire parce que nous n’avons pas le choix », a-t-elle renchéri.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut