International › APA

Centrafrique : l’Onu évoque des « crimes de guerre » à Boyo en 2021

L’Organisation des Nations unies (Onu) évoque des « crimes de guerre » à Boyo en 2021 et accuse les forces armées centrafricaines.L’Onu accuse l’armée centrafricaine « d’avoir armé les miliciens » qui ont attaqué le village de Boyo, situé à 120 km de Bambari dans la Ouaka, au centre de la République centrafricaine.

« Du fait de leur connaissance de la région, les recrues locales, formées et guidées par des membres des forces armées de la République centrafricaine et des sociétés militaires privées étrangères, se sont rendues à pied dans le village reculé de Boyo et ont pu identifier leurs victimes », a déclaré un rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’homme

Dans leur réponse officielle au rapport de l’Onu, les autorités centrafricaines ont affirmé que le lien avec les forces gouvernementales « n’est pas corroboré par des éléments de preuve ».

Boyo a été le théâtre d’une attaque meurtrière en 2021. En effet, des « atrocités » y ont été commises par des miliciens anti-balaka sur les 24 villages et près de 4.500 habitants qui y vivaient paisiblement.

Les miliciens venant de Tagbara ont pris d’assaut la localité et commis des atrocités contre la communauté musulmane, perçue comme soutenant un groupe armé engagé dans la lutte contre le gouvernement.

Le bilan fait état de 13 personnes tués à Boyo-centre et 51 personnes aux alentours. 547 maisons ont été détruites, et des centaines de personnes ont fui vers Bambari, Bria et même Bangui ».

Selon le Haut-Commissariat, l’attaque de Boyo confirme une tendance documentée par la mission de l’Onu en Centrafrique (MINUSCA) « selon laquelle des entreprises militaires privées étrangères, opérant sous la direction ou avec le consentement des autorités gouvernementales, utilisent des mandataires pour perpétrer des attaques contre la population civile ».


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut