Opinions › Tribune

Covid-19/ Olivier Adja « chercheurs et ingénieurs togolais, la nation a urgemment besoin de vous»

olivier Adja

Le directeur générale de l’agence de presse afreepress.info , Olivier Adja, vient d’écrire une lettre aux chercheurs et aux ingénieurs togolais. Dans cette lettre, le journaliste fait appelle au génie des chercheurs et ingénieurs qui sont curieusement restés silencieux  face à la propagation sans cesse croissante de la pandémie du Covid-19 au Togo.

 

L’intégralité de la lettre

Togolais viens, bâtissons la Cité. C’est l’appel patriotique que nous lance notre hymne qui invite chaque fille et chaque fils de notre pays à apporter sa pierre, quelle que soit sa taille, à l’édification de notre nation, pour en faire l’or de l’humanité. Une nation que nous voulons prospère et riche par les apports de nous tous.
Oui, chers chercheurs et ingénieurs togolais, la nation a urgemment besoin de vous en ces temps difficiles.
Votre silence et apathie face à cette pandémie nous déconcertent et sont de nature à enlever le mythe et la considération que nous citoyens lambda, avions pour vous.

N’est-il pas une évidence qui ne relève pas du hasard que dans le mot « ingénieur », il y a le nom génie ? Oui nous croyons qu’il y a du génie en vous. Un génie que visiblement vous n’assumez pas et que vous refusez de mettre au service de la cause nationale.
Notre pays, pour ne pas dire le continent africain, est confronté à un grand défi : celui de trouver des solutions androgènes pour venir à bout du Covid-19. Le mal étant planétaire, peu de nations développées ont envie de consacrer leurs ressources et génies pour nous venir en aide.

Il faut les comprendre, elles ont leur propre crise sanitaire à gérer. Même avec de l’argent dans la main, nos pays éprouvent toutes les peines du monde à se procurer en matériel médical pour lutter contre ce virus vicieux et pernicieux qui met à mal les efforts de développement de nos nations.

Et c’est dans ces moments de grandes épreuves que doit se manifester votre génie pour changer le cours des événements et prouver à la face du monde entier, que les pays africains n’ont pas investi dans la formation de leurs ingénieurs et chercheurs pour rien. Que nos pays regorgent aussi de talents et de génies. Que nos universités, écoles et instituts ne forment pas que des bureaucrates aux diplômes ronflants dont l’efficacité se révèle malheureusement difficile à prouver.

Que pouvez-vous faire pour aider le pays à résoudre la question des respirateurs? Cela doit être par exemple votre actuelle occupation et préoccupation.
En Italie, de jeunes médecins ont pu apporter une réponse urgente à la pénurie de respirateurs au pic de la pandémie en transformant des casques de Decathlon en matériel médical pour le plus grand bonheur de plusieurs patients qui étaient condamnés à mourir sans cela.

Chers chercheurs et ingénieurs, je vous écris pour vous dire que nous croyons encore en vous, en votre génie. C’est en prévision à ces moments de crise et d’incertitude, que le pays n’a pas hésité à investir des millions de FCFA en vous.
Mesdames et Messieurs chers chercheurs, permettez-moi de vous confier un secret. Votre réputation est engagée avec cette pandémie de Coronavirus. Ne rien faire, ne rien proposer pour aider, enlèvera tout sérieux et crédit à vos titres et diplômes. Ils ne vaudront même plus un clou rouillé après cette crise.

Pendant que sous d’autres cieux, des chercheurs se bougent le popotin pour aider leur pays à trouver une solution à la pandémie, vous autres, avez attendu les injures d’un doctorant vous qualifiant d’incompétents, pour prendre une initiative qui jusqu’ici, peine à accoucher, ne serait-ce que d’une souris.

Mais que faites-vous alors depuis ces années que vous aviez obtenu vos diplômes et travaillez ? Que cherchez- vous au juste? Qu’avez-vous trouvé jusque-là ? Et pourquoi les résultats de vos recherches peinent à transformer le quotidien de nos concitoyens ? Que proposez-vous pour que le pays soit encore obligé de faire appel à l’expertise européenne avec toute l’impertinence que cela comporte de la part de quelques-uns de leurs médecins racistes à souhait?

Attention, je ne dis pas que grâce à vous, nous pouvons vivre en vase clos, en autarcie. Mais apportons à l’humanité et enrichissons le monde des fruits de notre labeur. C’est ce que je souhaite
C’est le moment chers ingénieurs et chercheurs, de nous prouver votre valeur. La nation a besoin de vous.

J’ai parlé.

Lomé, le 7 avril 2020
Le citoyen Olivier Adja


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut