International › APA

Crise en RDC, une approche « erronée », selon Kigali

Le Rwanda a critiqué la position « malavisée » des Etats-Unis dans la lutte contre la crise sécuritaire qui secoue actuellement l’est de la République démocratique du Congo (RDC).Le ministre rwandais des Affaires étrangères, le Dr Vincent Biruta, a condamné mardi ce qu’il a appelé l’approche « erronée et malavisée » de la communauté internationale dans sa gestion du conflit qui fait rage dans la région orientale de la RD Congo.

Le haut diplomate rwandais réagissait après les entretiens de lundi entre le Président Paul Kagamé et le Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken sur les efforts actuels pour apporter la paix et la stabilité en RDC et dans toute la région d’Afrique centrale.

Selon le haut fonctionnaire rwandais, l’approche erronée et malavisée de la communauté internationale continue d’exacerber le problème en prenant parti alors que la neutralité aurait engendré plus de confiance entre les parties prenantes.

« L’ingérence et les diktats extérieurs dans les efforts régionaux et continentaux servent à soustraire la RDC de toute responsabilité et l’encouragent à ne pas respecter les engagements pris dans le cadre des processus en cours », a déclaré le Dr Biruta.

Selon lui, le groupe rebelle M23 ne doit pas être lié au Rwanda. « Ce n’est pas au Rwanda de résoudre ce problème », a-t-il déclaré.

En outre, le Dr Biruta a rappelé que la position du gouvernement rwandais reste que ses propres préoccupations en matière de sécurité doivent être traitées, en particulier lorsque d’autres parties prenantes ne se sentent pas obligées de s’impliquer sérieusement.

Il a ajouté que son pays continuerait à jouer un rôle constructif dans l’intérêt de la région au sens large. Un gel diplomatique persiste entre Kigali et Kinshasa, les deux parties s’accusant mutuellement de soutenir les rebelles de l’autre.

La RD Congo affirme que le Rwanda a aidé et encouragé les rebelles du M23 dans leur offensive dans l’est du pays, une allégation que Kigali a démentie.

Plusieurs tentatives de médiation pour mettre fin à la méfiance mutuelle, dont plusieurs pourparlers négociés par le président français Emmanuel Macron et son homologue angolais, n’ont pas abouti aux résultats escomptés.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut