International › APA

Divers sujets au menu des quotidiens marocains

Privatisation, taxation des superprofits, tolérance zéro de la douane… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 27 octobre:+L’Economiste+ rapporte que la somme devant provenir de la privatisation est de 10 milliards de DH. Sur ce montant, 5 milliards de DH iront dans le budget de l’Etat et un montant similaire au Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Sur la liste des établissements qui seront cédés au secteur privé, la ministre des Finances reste discrète. Selon la ministre des Finances, le portefeuille des privatisables s’effectuera soit par introduction en Bourse soit par cessions à des institutionnels privés marocains ou internationaux connus.

La même publication fait savoir que désormais il y a des changements aux aéroports internationaux du Maroc. En effet, l’Administration des Douanes vient de mettre en place de nouvelles règles à observer tant à l’entrée qu’à la sortie du territoire marocain. 

Désormais, les voyageurs de toutes catégories doivent s’acquitter des droits et taxes pour les cadeaux qu’ils ramènent avec eux. «En tant que voyageur en visite au Maroc, vous êtes autorisé à ramener de l’étranger, sans formalités douanières ni paiement de droits et tares à l’importation, des cadeaux en quantité limitée et sans caractère commercial dans la limite d’une valeur globale de 2.000 dirhams » précise la Douane.

+L’Opinion+ indique que quelques jours après la soumission du PLF 2023 au Parlement, la ministre des Finances Nadia Fettah et le ministre délégué chargé du Budget Fouzi Lekjaâ ont tenu mardi une conférence de presse pour répondre aux questions relatives au texte, dont certaines ont été sources de polémiques. Il s’agissait de défendre le choix de l’Exécutif de ne pas retenir les propositions concernant la réforme de l’IR et la taxe sur les superprofits. 

Fouzi Lekjaâ a affirmé que l’option de baisser le taux de l’IR pour augmenter les salaires n’a jamais fait partie de la philosophie du gouvernement.

+Al Bayane+ rapporte que le Bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) estime que le projet de loi de finances (PLF) pour 2023, reste dominé par une « logique arithmétique et technique étroite ». Selon le parti, le PLF 2023 ne répond pas aux attentes des différentes couches sociales et aux aspirations de l’entreprise nationale, tous secteurs confondus. Il s’agit aussi d’un projet qui manque de la vision politique requise et de l’ambition réformiste attendue, a-t-il souligné.

+Assabah+ informe que les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont, en coordination avec la police des frontières, ont procédé mardi dernier à l’arrestation de 21 faux étudiants à l’aéroport Mohammed V. Les mis en cause s’apprêtaient à quitter le territoire national pour, soi-disant, rejoindre des universités en Europe.

Les étudiants fictifs, qui étaient supposés poursuivre leurs études universitaires, sont originaires de plusieurs villes et avaient pour destination l’Espagne, la Belgique et la France.

Ce qui est intriguant c’est qu’ils disposaient de visas valides qui leur ont été délivrés par les consulats des pays précités. Mais c’était sans compter sur le flair des éléments de la DGST qui ont eu des doutes sur la véracité des diplômes et de plusieurs documents présentés aux consulats. Ils ont eu des soupçons sur l’existence d’un réseau spécialisé dans la falsification des documents qui offre ses services aux personnes désireuses d’immigrer en contrepartie d’une somme d’argent.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut