International › APA

Economie et politique dominent la Une des quotidiens marocains

La relance économique, les derniers développements sur la scène politique nationale, la hausse des produits de consommation de base et le pass vaccinal sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que la relance économique est érigée par le gouvernement actuel en priorité, en lui programmant « un budget sans précédent » dans le cadre du projet de loi de Finances pour 2022.

Ce grand effort financier consenti par l’Etat est justement destiné à consolider les bases de la relance après une période relativement longue marquée par la crise et les restrictions sanitaires, note le journal.

Le gouvernement étant conscient de l’ampleur des enjeux, la réflexion a déjà commencé concernant les moyens de stimuler l’investissement, constate-t-il, soulignant que le pari pour l’exécutif est de « générer plus d’investissements très rapidement » pour renforcer la croissance économique et surtout créer plus d’emploi sur le marché.

+L’Économiste+, qui aborde les développements sur la scène politique nationale, écrit que sans surprise pour l’heure, c’est le budget qui doit susciter les critiques, notant que l’exécutif va devoir convaincre sur la suppression de l’IS progressif, une mesure qui semble accueillie avec beaucoup de réserves par le patronat, relève la publication.

Sur d’autres sujets, la situation peut paraître assez cocasse, si l’on constate qu’une partie des critiques est portée par des partis de la majorité, à l’instar de l’Istiqlal, ajoute-t-il.

A y regarder de près pourtant, les alliés au pouvoir seront loin de jouer un mauvais tour, si une partie d’entre eux se garde de toute complaisance, car étant donné que l’opposition est jugée faible numériquement, il y a peut-être là des leviers de rééquilibrage pour garantir des débats d’une meilleure qualité au Parlement, soutient-il.

+L’Opinion+, qui s’attarde sur les répercussions du renchérissement des produits de consommation de base, écrit que la flambée des prix de ces produits, dont l’indice a grimpé de 5%, est « le premier stress-test » pour le nouveau gouvernement

Cette conjoncture vient rappeler l’urgence de la mise en place de « stocks stratégiques » qui auraient permis de prémunir le Royaume de ce genre de contre-chocs, voire de démarrage rapide de mesures de soutien aux classes moyennes et défavorisées, déployables pour atténuer l’effet de ces flambées subites qui risquent de se multiplier, soutient le quotidien.

Seule une réelle souveraineté économique basée sur une autosuffisance industrielle et agricole est capable d’offrir un bouclier au Royaume, juge-t-il.

+Le Matin+ relève que les cafés, restaurants et hôtels déplorent une baisse de fréquentation. Semaine difficile pour les restaurateurs et gérants de cafés depuis l’obligation du pass vaccinal. Outre l’application sur le terrain, qui a occasionné des difficultés et provoqué parfois des situations ingérables, les professionnels déplorent une baisse de fréquentation et donc de revenus, note le journal.

Alors que l’activité pâtit toujours des retombées de la crise sanitaire, cette nouvelle mesure vient lui donner le coup de grâce, estime l’Association nationale des propriétaires et gérants des cafés et restaurants, citée par la publication.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut