Culture › Danse et Théâtre

Institut français de Lpmé : Kérim Bosso ou le gendarme maladroit

Kérim Bosso

Kérim Bosso attendu sur scène, dans la peau d’un ex-militaire de la pièce de théâtre « Ekatutu 1 », l’universitaire, critique de théâtre, s’est senti comme un poisson dans l’eau, réussissant même en bluffant une partie des spectateurs venus le voir sur scène.

Entre l’enseignement de la sémiologie théâtre à l’Université et la pratique sur scène, il y a un pas que Apédo-Amah Togoata, auteur et observateur avisé de la politique togolaise, a franchi ce vendredi 12 juillet à l’Institut français du Togo à Lomé.

Dans le rôle de Kerim Bosso, un ancien militaire déchu qui fait son retour dans l’œuvre « Ekatutu 1 » mise en scène par Rodrigue Norman, l’écrivain l’a parfaitement incarné. Soif de vengeance, il met tout en œuvre pour tuer le président….

S’il se découvre cette vocation sur le tard, « l’homme a, semble-t-il, déjà passé sa mue alors qu’on s’attendait à une certaine timidité de sa part. Forte présence sur scène, diction impeccable, bon jeu d’acteur, bluffant pour quelqu’un qui fait ses armes », rapportait avant le 12 juillet le site d’informations letempstg avant de se demander : « Dreadlocks, barbichette grise, le physique quelque peu sec, l’allure d’un rappeur des Last Poets, le port négligé, Apedo-Amah est quelque peu le genre d’un Cornel West togolais qui n’hésite pas à défourailler sur tout ce qui lui paraît suspect. Enseignant, homme politique, auteur dramatique, et maintenant comédien, jusqu’où ira Apedo-Amah Togoata ? »

Il était attendu au tournant par un public finalement reparti convaincu. Car sur scène, l’«illustre acteur » a assuré.

Source : www.icilome.com

 

Commentaire

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut