International › APA

La Côte d’Ivoire vise 6,5 millions d’ha de forêts en 2030

Le ministre des Eaux et forêts, Laurent Tchagba, engage le corps préfectoral en vue de la restauration du couvert forestier estimé à 2,97 millions d’hectares, à travers le reboisement et la lutte contre les feux de brousse.« De 16 millions d’hectares en 1900, nous sommes aujourd’hui à environ 2,97 millions d’hectares de forêts », a déclaré vendredi M. Laurent Tchagba, lors d’une rencontre avec les préfets à Yamoussoukro, la capitale économique ivoirienne.

C’est pourquoi, dira-t-il, « nous devons tous nous mobiliser pour la restauration du couvert forestier national en le faisant passer de 2,97 millions d’hectares de forêt à 6,5 millions d’hectares de forêts d’ici à 2030 ».

Cette situation est due à la pression sur la forêt ivoirienne qui est de plus en plus forte du fait de la croissance démographique, de l’urbanisation accélérée et incontrôlée, ainsi que la création de zones industrielles, des exploitations agricoles, de l’orpaillage clandestin et surtout des feux de brousse.

Le ministre des Eaux et forêts, Laurent Tchagba a fait observer qu’à cette allure, les forêts ivoiriennes disparaîtront dans une dizaine d’années si rien n’est fait. En outre, sans forêt, il n’y a pas de gîte pour les animaux.

C’est la première rencontre du genre depuis sa nomination le 22 avril 2022 à la tête du département ministériel des Eaux et Forêts avec le corps préfectoral sur sa politique reboisement et la lutte contre les feux de brousse, un phénomène nocif avec son corollaire de dégâts notamment la destruction des forêts.

La Côte d’Ivoire a connu un fort recul de son couvert forestier et pour inverser la courbe, dont la tendance haussière préoccupe extrêmement, a décidé d’impliquer toute la population et les entités morales pour la restauration des forêts.

M. Laurent Tchagba qui préside le Comité national de défense de la forêt et de la lutte contre les feux de brousse, a procédé ce samedi 14 janvier 2023 au lancement officiel de la campagne nationale de lutte contre les feux de brousse à Kangrassou, dans le Département de Dimbokro (centre).

Ce comité, créé par décret en 1986 puis modifié en 2012 avait mis en place plusieurs comités villageois qui ont mené des activités. Mais, pour diverses raisons, ce comité n’a pu fonctionner correctement depuis six ans. Cette campagne vient relancer les activités de cette structure.  

La réactivation de ce comité vise surtout la redynamisation des comités locaux villageois de lutte contre les feux de brousse. Et ce, pour permettre aux paysans et aux producteurs des cultures de rente de pratiquer une agriculture responsable.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut