International › APA

La politique se paie la Une des quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais, parvenus ce lundi à APA, accordent la part belle aux sujets politiques notamment la sortie de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, qui demande le respect du calendrier électoral.« Khalifa sonne la charge », titre EnQuête, informant que le leader de la coalition « Taxawu Sénégal (opposition) » a mobilisé ses troupes ce samedi et qu’à l’occasion, il a exigé l’audit du fichier électoral et le respect du calendrier électoral. Selon nos confrères, l’ancien maire de Dakar a aussi parlé des différents problèmes qui assaillent la capitale.

Cela fait dire à Sud Quotidien que « Khalifa Sall montre ses crocs ». Dans les colonnes du journal, l’ancien maire socialiste déclare : « Dans ce pays, rien ne marche, les manifestations du mois de mars dernier en sont une parfaite illustration. (…), les forces progressistes sont avec nous et nous allons sillonner le pays en commençant par les élections locales et municipales à venir. Sur ce, je demande à ce que ces élections soient tenues en décembre 2021 et non en 2022 car le budget a été déjà ficelé et qu’en 2022, on aura les élections législatives. »

A travers cette sortie, « Khalifa admoneste la gouvernance Macky Sall », écrit L’AS qui reprend cette déclaration de l’ancien édile de la capitale sénégalaise : « Nous n’accepterons pas que les Locales se tiennent en 2022 ».

Vox Populi s’intéresse également à cette sortie et relate « la longue diatribe de Khalifa Sall contre le pouvoir ». Le même journal revient sur le meeting de la mouvance présidentielle organisé ce week-end à Dakar et titre : « Grand Théâtre : concert d’avant combat de BBY (Benno Bokk Yakaar), unis pour un espoir commun, en langue wolof ».

A en croire nos confrères, le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a dépassé les Locales et invité les adversaires à se faire laminer à 72% lors d’un autre combat (…) après ce combat des municipales. « Benno Bok Yakaar (BBY, majorité) se voit déjà majoritaire aux législatives de 2022 », note Vox Populi.

D’après L’AS, « les élus de BBY (sont) prêts à en découdre avec l’opposition. D’ailleurs, ils veulent que les élections locales se tiennent dans les meilleurs délais. » Mais à en croire Walf Quotidien, Macky Sall n’est pas pressé d’organiser les élections locales qui ont été reportées à trois reprises. Le chef de l’Etat et son parti, l’Alliance pour la République (APR), craignent la dynamique nationale autour du duo Sonko-Khalifa qui souffle sur le pays, soutient le journal.

Le Soleil s’intéresse à l’autre facette de la rencontre de BBY et annonce « 35 milliards de FCFA pour réhabiliter les hôtels de ville ».

L’Observateur signale une nouvelle plainte d’Adji Sarr. Mais, cette fois-ci pas contre le député Ousmane Sonko. « En lieu secret depuis l’instruction de sa plainte contre Ousmane Sonko pour viols répétés et menaces de mort, Adji Sarr a vécu un autre coup dur, selon son avocat, Me El Hadj Diouf. Le conseil de la jeune masseuse compte déposer une plainte ce lundi, contre le producteur et les accusateurs de la série +Thiey Adji Sarr+, devenue +Baline Koumba Baline+ », précisent nos confrères.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut