International › APA

La presse sénégalaise commente la lutte contre la Covid-19

Les quotidiens sénégalais parvenus, mercredi à APA, mettent l’accent sur la nouvelle stratégie de lutte contre la Covid-19, dévoilée hier par le ministre de la Santé et de l’Action sociale (MSAS), après l’assouplissement de l’état d’urgence.« Covid-19-Nouvelle stratégie de riposte : Le spleen des soignants », titre Le Quotidien, informant que Diouf Sarr engage la bataille capitale à Dakar.

Mais ce journal note un « malaise du personnel médical face à l’assouplissement des mesures » de lutte contre la Covid-19.

« Coronavirus-Abdoulaye Diouf Sarr dévoile la nouvelle stratégie », renchérit Rewmi Quotidien.

Au même moment, Libération met en exergue les propos du ministre de la Santé et de l’Action sociale qui affirme que « nos spécialistes estiment que la pic est déjà là ».

« C’est un combat dans la durée. Dès que le pic sera consolidé, nous allons vivre une évolution décroissante. Il n’y a aucune querelle de soignants sur la stratégie », soutient le MSAS dans Kritik, avant d’ajouter dans La Tribune : « La situation est maîtrisée. Ce que les Sénégalais doivent vraiment savoir ».

« Il n’y a aucune capitulation…Les choses ne nous échappent pas, on n’est pas dépassé », rassure Abdoulaye Diouf Sarr à la Une de Vox Populi.

A propos des mesures d’assouplissement de l’état d’urgence, EnQuête note une «fracture », soulignant que « jamais dans l’histoire de ce pays, des mesures présidentielles auront autant divisé les populations ».

Toutes choses qui font dire à La Tribune que « Macky (est) encerclé » après l’annonce, lundi dernier, de l’assouplissement des mesures de lutte contre la pandémie, dont la réouverture des lieux de culte et l’allègement du couvre-feu.

De son côté, Le Témoin note une « levée de boucliers contre Macky Sall » et indique que « les Sénégalais sont réservés quant à la décision de rouvrir les lieux de culte ».

« Assouplissement de l’état d’urgence-Le virage de Macky n’est ni scientifique ni médical », écrit L’Observateur, estimant que « le pire est à craindre dans 2 à 3 semaines ».

En attendant, dans L’As, le ministre de l’Education, « Mamadou Talla donne ses garanties aux enseignants » à propos de la reprise des cours le 2 juin.

Faisant le bilan des pertes liées à la pandémie, Walf Quotidien titre : « Contes et mécomptes chez les artistes. Entre anniversaire raté et tournée annulée, les musiciens fredonnent leur misère ».

Sud Quotidien se focalise sur l’économie avec « les pavillons de complaisance autorisés par l’Etat » et révèle qu’ « après l’arachide, les Chinois piratent le poisson local ».

En politique, Les Echos informe qu’ « après des mois de torpeur, l’opposition se réveille et brocarde Macky ».

« Assumez vos responsabilités ou démissionnez de vos fonctions », lui lance Déthié Fall, membre du parti Rewmi, à côté de Mamadou Lamine Diallo de Tekki qui estime que « Macky Sall a décidé d’abandonner le peuple ».

Anticipant sur la réunion du Comité d’urgence ce mercredi, Record attend de « grandes décisions de la Fédération sénégalaise de football (Fsf) ».

« Réunion du Comité d’urgence de la Fsf ce mercredi-Youssouph Dabo assène ses vérités », indique Stades.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut