Société › Télécoms

L’ARCEP dispose d’un logo « pour rendre son identité visuelle conforme à sa dénomination »

L'ARCEP dispose d'un logo "pour rendre son identité visuelle conforme à sa dénomination"

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) se dote d’un logo, « pour rendre son identité visuelle conforme à sa dénomination ». Le logo a été retenu à l’issue d’un concours de création lancé du 29 octobre au 13 novembre 2020. Ce logo a été dévoilé le vendredi 20 novembre au siège de l’ARCEP, des résultats de la compétition qui a permis d’enregistrer 678 candidatures dont 665 du Togo.

D’après Michel Galley, DG de l’autorité régulatrice, c’est un logo qui véhicule un message dans lequel « l’ARCEP se reconnaît car il reflète les missions de l’institution ». Notamment celle « d’organiser le marché, de façon à créer les conditions d’une concurrence effective, loyale, équitable et durable pour les réseaux et services de communications électroniques dans l’intérêt des utilisateurs », précise-t-il.

A l’issue de l’évaluation, Jean Cleber Amela, jeune étudiant à l’Institut des Sciences de l’Information, de la Communication et des Arts (ISICA) décroche le 1er prix doté de 3 millions FCFA, suivi de Adjata Kwassi Aggrey Jerôme, 1,5 million FCFA et Honore Kossi Eklou qui empoche 500 000 Francs CFA.

Le logo primé se présente comme cercle décomposé en deux demi-cercles avec un point au centre, qui s’apparente à un œil pour représenter l’instance régulatrice qui veille à ce que les acteurs exercent leurs activités en se conformant au cadre juridique et réglementaire (lois et cahiers de charges).

De fait, si la partie supérieure du cercle représente l’autorité qui veille à l’instauration d’une relation saine, équitable et durable entre les différents acteurs du secteur, celle inférieure fait référence aux acteurs du secteur des communications électroniques et des postes à savoir les opérateurs, les utilisateurs (entreprises et particuliers) incarnés par un ensemble de courbes fines qui entretiennent, entre elles des liens étroits.

Surtout, la complémentarité entre le demi-cercle épais et les demi-cercles fins dans la partie inférieure qui ne se séparent jamais signifie que l’un ne peut exister sans l’autre, indique Hervé Pana, Conseiller en Communication au Ministère des Postes, de l’Économie Numérique et de la Transformation digitale.

 


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut