International › APA

Le coup d’Etat manqué à Bissau à la Une au Sénégal

Les quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA titrent principalement sur la tentative de coup d’Etat manqué contre le président Umaru Sissaco Embalo en Guinée-Bissau et la demi-finale du Sénégal contre le Burkina Faso à la CAN 2021 de football.« La Guinée-Bissau échappe à ses vieux démons », titre Le Soleil, indiquant que le président Embalo a échappé à une tentative de coup d’Etat. « Je vais bien, la situation a  été maîtrisée », a-t-il rassuré alors que la Cedeao, l’Union Africaine et l’ONU « condamnent fermement ».

Après le Mali, la Guinée et le Burkina, la Guinée-Bissau a été « frappée par l’épidémie de putschs », note Vox Populi qui souligne toutefois que « Embalo échappe à un coup d’Etat ». Le chef de l’Etat bissau-guinéen dénonce « un acte préparé et organisé » après ses « décisions » dans la « lutte contre le narcotrafic et la corruption ».

EnQuête indique que « Embalo l’a échappé belle » après avoir été victime hier d’un « assaut de 5 heures d’un groupe d’hommes armés ». Il a annoncé « plusieurs morts » parmi les forces de l’ordre, selon le  journal qui rappelle que le pays a connu 4 putschs et 16 tentatives de coup d’Etats depuis 1974.

L’Observateur titre sur la demi-finale de la CAN 2021 de football prévue ce soir (19h GMT) entre l’équipe nationale du Sénégal et le Burkina Faso. « Etalons-les », titre le journal qui note que « la psychose jaune et les balles arrêtées (sont) les pièges à éviter ».

« Les Lions pistent les Etalons », souligne de son côté Sud Quotidien. Pour le sélectionneur Aliou Cissé, « on n’a jamais été aussi proches mais il y a l’obstacle burkinabè qui est là et qu’il faut passer ».

Stades indique qu’il appartient désormais « aux Lions de continuer à écrire l’histoire ». Le quotidien sportif rappelle qu’en 12 confrontations avec le Burkina Faso, le Sénégal mène par 3-2. « Nous sommes décidés à vendre chèrement notre peau », prévient Kamou Malo, sélectionneur du Burkina.

Sur la crise de l’école sénégalaise, Le Quotidien note que l’année scolaire 2021/2022 est partie pour être un « an né es colère ». Le journal rapporte la « pression des élèves pour reprendre les cours » tandis que « les enseignants (restent) intransigeants »


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut