Société › Société

Le maire de la commune de Golfe 4 Jean-Pierre Fabre au ministre Boukpessi

Jean-Pierre Fabre

Elus lors des dernières élections locales tenues le 30 juin et le 15 août 2019, les nouveaux maires et leurs adjoints vont bientôt prendre fonction dans leur différente commune.

Mais bien avant cette prise de fonction, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi a tenu à ce que les anciens présidents des délégations spéciales fassent une reddition des comptes avant de donner les clés des mairies.

Cette décision du gouvernement togolais est diversement appréciée. Pour Jean-Pierre Fabre, nouveau maire élu dans le Golfe 4, ce n’est pas au ministre Payadowa Boukpessi de prendre cette initiative. Mais plutôt la Cour des Comptes.

« J’espère que les comptes seront bien faits. Parce que c’était déjà dans nos projets. Avant de tout démarrer, nous avons prévu soumettre la gestion passée à un audit. Nous avons, nous-mêmes, l’intention de soumettre la gestion passée à un audit indépendant. Je pense que, comme toujours, le ministre n’est pas dans son rôle, parce qu’il y a une institution spécialisée qu’est la Cour des Comptes qui doit procéder à un audit. Il ne revient pas au ministre Boukpessi de s’immiscer dans cela », a-t-il indiqué ce matin sur les ondes de la radio Victoire Fm.

L’ex-député, devenu maire de la commune Golfe 4, regrette le manque d’infrastructures appropriées devant permettre aux nouveaux maires de travailler dans de bonnes conditions.

Le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) remercie, au passage, l’Allemagne pour avoir débloqué 5 milliards FCFA (8 millions d’euros), destiné à la construction des mairies dans les nouvelles communes du Togo.

Source : www.icilome.com

 



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut