Société › Société

Le Togo en pleine progression concernant les droits de l’homme selon Le département d’Etat américain

Département d'Etat Américain

Le département d’Etat américain a rendu public le 11 Mars dernier par le département d’Etat américain sur les pratiques des Droits de l’Homme au Togo au cours de l’année 2019. Ce rapport de 23 pages relève des progrès réalisés par le gouvernement pour assurer la liberté aux populations togolaises.

Entre autres aspects affirmatifs, aucune disparition de personnes humaines, l’exercice paisible de la société civile à suivre de près les détenus sans les injonctions des autorités togolaise.

Le rapport fait état de la liberté d’expression où depuis quelques années les médias indépendants sont actifs et expriment une grande variété de points de vue. A noter, à cet effet, que l’accès à l’internet n’a été restreint ou perturbé, le contenu des médias en ligne n’a pas connu de censure.

En matière de la liberté d’expression, personne n’a été arrêtée pour ses opinions. La liberté de la presse est garantie par la loi et le Togo est l’un des rares pays à avoir opté pour la «dépénalisation » des délits de presse, notamment en ce qui concerne le délit de « diffamation », et le délit « d’offense » de personnalités publiques.

Par ailleurs, ni la liberté académique ni les événements n’ont connu de restriction au Togo sur la période sous revue.

Le Togo a fait des réformes relatives à la promotion de l’équité genre car il n’existe aucune restriction pour les femmes. Le nouveau code des personnes et de la famille rétablit l’égalité entre fille et garçon en matière de mariage, en fixant l’âge nuptial pour les deux sexes à 18 ans (art 43).

L’inclusion financière fait partie des avancées positives par exemple en matière de signature des contrats, d’ouverture des comptes bancaires ou de possession des biens. Les femmes togolaises ne subissent pas de discrimination économique dans le secteur formel dans l’accès à l’emploi, au crédit ou à la gestion des entreprises.

En ce qui concerne le droit des enfants, on note des efforts louables réalisés par le gouvernement. Il a été mis une ligne téléphonique pour signaler les cas de maltraitance d’enfants et de demander de l’aide, de fournir des informations sur les droits de l’enfant, les procédures légales. Avec son partenaire l’UNICEF, le gouvernement a pu former les enseignants aux droits des enfants et a inclus l’éducation aux droits de l’Homme dans les programmes des écoles élémentaires.

Si, néanmoins, ce rapport note des carences dans un certain nombre de domaines et critique l’attitude des forces de l’ordre dans la gestion des manifestations, il manque de relever que pendant la crise politique au Togo en août 2017, les manifestants surexcités ont dépouillé violemment les forces de l’ordre de trois armes après les avoir volontairement blessées, d’autres par contre ont arraché leurs armes et minutions et ensuite ils les ont égorgés.

Il est judicieux de rappeler qu’en novembre 2019, des violences armées ont été perpétrées à Lomé et à Sokodé par un groupe dénommé ‘Tigre Révolution’. Un gendarme est décédé des suites de ses blessures et des 4 armes AK47 ont été emportées.

Egalement, c’est à préciser qu’à travers les forces spéciales électorales mises en place par le gouvernement depuis les élections présidentielles de 2015, la police et la gendarmerie n’ont pas interféré dans le vote ou dans d’autres aspects du processus électoral.

Autre avancée, les autorités togolaises se sont engagées aussi dans la lutte contre la corruption en mettant une ligne directe (8277) pour les dénonciations d’abus.

Tout récemment en décembre 2019, l’Assemblée Nationale a adopté la loi fixant les conditions de déclaration des biens et avoirs des hautes personnalités, des hauts fonctionnaires et autres agents publics professionnellement exposés à des risques de corruption et d’infractions assimilées.

En tout cas, le gouvernement togolais reconnait humblement, que des insuffisances existent car aucune œuvre humaine n’est parfaite au monde, et des efforts continueront d’être fournis pour une amélioration des Droits de l’Homme au Togo.

 

Avec Horizon-news


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut