International › APA

Législatives au Sénégal : Macky Sall veut reconquérir Dakar

Lors d’une réunion samedi dernier à Dakar, le président de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY, unis pour même espoir) a remobilisé ses troupes pour aller à la conquête du « difficile » électorat de la capitale pour les élections législatives du 31 juillet prochain.Macky Sall ne s’avoue pas vaincu malgré la perte des dernières élections locales à Dakar. Le camp présidentiel avait investi beaucoup de moyens pour reprendre la mairie de la capitale sénégalaise, mais l’opposant Barthélémy Dias a finalement ravi la vedette au ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Malgré tout, le président Sall a dit à ses partisans et alliés dakarois que la capitale n’est pas un obstacle insurmontable.

« Nous avons toujours gagné des élections à Dakar. Déjà avec (la coalition) Macky2012, nous sommes arrivés premier au premier tour et nous avons gagné au deuxième tour avec Benno. Sur sept élections, nous avons remporté les cinq », a-t-il évoqué devant ses camarades.

Macky Sall pense alors que BBY peut renverser la pente dans la région de Dakar, représentant environ 40 % de l’électorat national. Si la mouvance présidentielle a largement perdu le 23 janvier dernier dans cette localité c’est à cause des querelles internes au sein du parti, a-t-il regretté.

Il appelle ainsi les responsables de la mouvance à l’humilité, à l’unité et à la proximité vis-à-vis de la population, notant que son bilan dans la capitale plaide en sa faveur. Il cite notamment le projet du Bus rapid transit (BRT) et la réalisation du Train express régional (Ter), entre autres.

Par ailleurs, le président de BBY a désigné Amadou Ba comme délégué général pour la collecte des controversés parrainages. Macky Sall renouvelle ainsi sa confiance à son ex-ministre de l’Economie et des Finances puis des Affaires étrangères, après l’avoir nommé coordonateur national de la coalition présidentielle lors des dernières élections locales.

BBY, qui s’est classée en tête avec moins de 50 % des voix à ce scrutin, veut coute que coute éviter la cohabitation à l’Assemblée nationale après que les opposants de Yewwi Askan Wi (libérer le peuple) ont raflé d’importantes villes et communes du pays. Macky Sall a donc du pain sur la planche, lui qui n’a pas clairement dit ses ambitions pour la présidentielle de 2024 même si beaucoup de ses adversaires lui rappellent qu’il n’a pas le droit de se représenter.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut