International › APA

Maroc: un apprenti terroriste déféré au parquet

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) au Maroc, a déféré au Parquet en charge des affaires de terrorisme et d’extrémisme, un extrémiste partisan de l’organisation dite « Etat islamique » qui s’activait dans la région de Sala Al Jadida (Salé).Interpellé il a quelques jours par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), un jeune sympathisant de l’organisation terroriste « Etat Islamique » vient d’être déféré devant le parquet anti-terroriste. Agé d’à peine 24 ans, cet extrémiste s’essayait à la fabrication d’engins explosifs, indique mercredi un communiqué du BCIJ.

Le suspect s’était filmé en train de prêter allégeance à l’organisation terroriste « Daech ». Au départ, il a envisagé de rejoindre les camps de cette organisation à l’étranger. Mais finalement il a décidé de planifier un projet terroriste au Maroc en utilisant les gros moyens.

Le prévenu a tenté deux fois de fabriquer des bombes. Les perquisitions effectuées à son domicile ont ainsi permis de saisir des appareils électroniques, du matériel et des résidus de produits ayant servi dans la préparation d’explosifs toute une armada confiée à la police scientifique.

L’apprenti terroriste avait même téléchargé des manuscrits et photos expliquant, de manière pratique, le mode de fabrication et d’activation des explosifs, soit dans le cadre d’opérations suicides ou d’actionnement à distance. Il avait même des « guides » de fabrication de substances toxiques et des composantes entrant dans leur préparation, ainsi qu’un inventaire détaillé sur les méthodes et techniques du terrorisme individuel. L’homme a aussi étudié des techniques d’assaut contre les prisons et des confrontations avec les forces publiques.

Les expertises techniques et les investigations réalisées ont également prouvé que le suspect avait atteint un stade avancé dans son projet terroriste, augurant d’un passage à l’exécution de son plan destructeur, après avoir mené plusieurs expériences sur la préparation et le montage d’engins explosifs devant être utilisés dans des opérations terroristes, relève le BCIJ.

Cet élément extrémiste, qui a prêté allégeance à l’organisation terroriste « Daech », a été interpelé le 16 décembre par le BCIJ dans le cadre d’une opération de coordination et de coopération entre les services de la DGST et de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN)  et les services de renseignements et les agences d’application de la loi aux Etats-Unis.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut