Eco et Business › Entreprises

Oragroup s’introduit à la Bourse Régionale des Valeurs Immobilières

Oragroup

Le groupe bancaire Oragroup a fait son entrée à la Bourse Régionale des Valeurs Immobilières (BRVM) d’Abidjan. La cérémonie de première cotation s’est déroulée ce mardi 22 avril 2019 à Lomé, en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, représentant l’ensemble du gouvernement, de Binta Touré Ndoye, la Directrice générale d’Oragroup, d’Edoh Kossi Amenounve, le DG de la BRVM, entre autres.

Cette cotation sur le marché financier des pays d’Afrique de l’Ouest ayant en commun le franc CFA intervient après l’Offre publique de vente (OPV) du 29 octobre au 22 novembre 2018, et qui comprenait l’émission de 6 097 561 nouvelles actions, par augmentation de capital, et la cession de 7 785 445 actions existantes sur le marché secondaire, au prix de 4 100 francs CFA l’action, soit une levée sur le marché financier régional de 56,92 milliards de francs CFA (86 millions d’euros).

« Coter une entreprise, c’est d’abord une décision importante. Une décision importante de s’ouvrir au public. C’est-à-dire de se laisser juger par le public, d’avoir des actionnaires qui sont publics et des actionnaires qui sont diverses. Ceci est extrêmement important. D’abord l’entreprise en voulant s’introduire en bourse, commence par lever des capitaux auprès d’un certain nombre actionnaire », a laissé entendre Edoh Kossi Amenounve, le Directeur Général de la BVRM.

La cotation, a-t-il précisé, est l’aboutissement d’un très long processus. C’est un parcours très exigent qui mobilise beaucoup de ressources et d’énergies.

Fruit d’un travail accompli depuis plus d’une dizaine d’années, cette introduction à la BRVM constitue donc une étape historique pour le groupe qui devient la 46è sociétés et la 15è banque cotée à la BVRM. Il devient également le 2è groupe bancaire basé au Togo à se faire coté à la BVRM après Ecobank Transnational Incorporated (ETI) en 2016.

Ces deux (2) institutions financières vont, à elles seules, représenter 11,73% de la capitalisation boursière de la BRVM. Ce qui va permettre au Togo d’occuper la 4è place boursière de l’UEMOA après le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso qui font respectivement 39,60%, 33,13% et 12, 49%.

« Avec deux groupes bancaires cotés à la BRVM, le Togo se place en bonne position au sein de notre Union. Nous ne pouvons que nous en réjouir et nous en féliciter », s’est réjoui Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances.

Présent dans douze (12) pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) et dans quatre zones monétaires (UEMOA, CEMAC, Guinée Conakry, Mauritanie), Oragroup dispose de 139 agences bancaires et 1 811 collaborateurs. Il propose à ses 430 000 clients (États, institutions, ONGs, grandes entreprises, nationales et internationales, PME…) une gamme élargie de produits et de services bancaires selon des principes de proximité et de réactivité.

A la fin de l’année 2017, Oragroup affichait un total de bilan à 1 794 milliards de francs CFA (2,72 milliards d’euros), soit une croissance de 45% depuis 2014.

Source : www.icilome.com

 

Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut