International › APA

Politique, économie et santé au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur l’ouverture de consulats généraux au Sahara marocain, les leviers de la croissance économique et la situation épidémiologique dans le Royaume.+L’Opinion+ souligne des Etats souverains, membres à part entière de l’Union Africaine et des instances internationales, ouvrent des consulats à Dakhla et à Laâyoune.

A la veille du renouvellement de la mission de la MINURSO, la manœuvre maladroite et stérile de ces séparatistes, qui n’a pour but que d’envenimer la situation, tourne à la parodie et n’avance strictement à rien, insiste le journal, faisant savoir que l’ouverture de ces consulats est de nature à démystifier une thèse séparatiste qui ne trompe plus personne.

« Le Maroc fait preuve de patience et de sagesse, évitant des représailles musclées dont il est pleinement capable, tout en maintenant une main tendue pour une solution réaliste à ce ‘conflit’, somme toute, absurde », conclut-il.

+Aujourd’hui le Maroc+ appelle à ce que les infrastructures modernes dont commence à disposer le Maroc doivent s’accompagner d’une autre révolution au niveau des métiers de la logistique, exhortant à les exploiter au mieux et les utiliser de sorte à en faire réellement des leviers déterminants pour la croissance économique.

Tous les acteurs, publics, privés et administrations, opérant dans les métiers de support, comme la logistique, le handling, la manutention, clé de la performance économique, sont concernés aujourd’hui par ce changement inévitable de logiciel, relève le journal, soulignant que les métiers de la logistique ont connu, pour leur part, un développement sans précédent ces dix dernières années.

« Ce n’est pas seulement une question de digitalisation et de nouvelles technologies mais d’abord et surtout de mentalités et de conception des métiers… », fait-il remarquer.

+Al Yaoum Al Maghribi+ cite une déclaration du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb qui a fait observer que malgré les acquis et résultats positifs obtenus, la situation épidémiologique liée à la Covid-19 a rapidement changé en raison du grand nombre de foyers de contamination.

Au cours de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, il a indiqué que la prolongation de l’état d’urgence actuellement en vigueur s’explique par la forte augmentation du nombre quotidien de contaminations, dépassant largement ce qui a été enregistré durant les premières semaines et les premiers mois.

Il a, à cet égard, expliqué que le nombre moyen de contaminations quotidiennes enregistrées, pendant la période du confinement jusqu’au 11 juin, n’a pas dépassé 86 cas en 24 heures, alors que la moyenne des infections a doublé presque quinze fois depuis l’allègement des mesures de confinement jusqu’à ce jour, en passant à 1.363 cas/24h. En outre, le taux d’occupation des lits dans les services de réanimation et les services de soins intensifs est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd’hui, a-t-il dit.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut