Politique › Institutionnel

Présidentielle 2020 : Des organisations de la société civile  interpellent le gouvernement

Yves Dossou, le Coordonnateur de SADD

Des organisations de la société civile (OSC) sont inquiètes par rapport aux différentes tensions qui se profilent à l’horizon des élections présidentielles de 2020. Ces OSC, (6 au total) rassemblées au sein d’un consortium d’organisations  ont  invité ce lundi, les autorités gouvernementales à créer les conditions sine qua non de crédibilité et de transparence pour ce scrutin.

La sortie du groupe des 6 OSC (G6)fait suite à un conclave qu’il a tenu la semaine dernière à Lomé. Cette sortie  a donc pour objectifs d’appeler le parti au pouvoir, ceux de l’opposition à jouer chacun son rôle dans la transparence et éviter tout comportement ou toute action susceptible de créer un climat délétère pendant et après les élections présidentielles.

Bientôt, va publier un rapport quinquennal 2015-2020 qui entend présenter une analyse de la situation sociopolitique, des droits de l’Homme en termes de droits civils et politiques mais aussi  des droits économiques, sociaux et culturels au Togo. Le rapport, fait savoir le groupe d’OSC, dressera un bilan de cinq ans de la situation sociopolitique du Togo sous la présidence de Faure Gnassingbé « sans complaisance et en toute impartialité, neutralité et objectivité ».

Le G6 est composé de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT Togo), de l’Association Togolaise pour la Défense et la Promotion des Droits Humains (ATDPDH), du Groupe de Réflexion et d’Action pour le Dialogue, la Démocratie et le Développement(GRAD), de Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD), du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) et du Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP-Togo) en suspension provisoire à sa demande.



-->

Commentaire

À LA UNE
Retour en haut