International › APA

Santé, économie et gouvernance au menu des quotidiens marocains

La dématérialisation dans le secteur de la santé, la réforme de la loi sur la concurrence et la gestion de la chose publique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce lundi.+Aujourd’hui Le Maroc+, qui s’attarde sur la dématérialisation dans le secteur de la santé, écrit que les Marocains peuvent aujourd’hui chercher, trouver et consulter des professionnels de la médecine sur des plateformes digitales entièrement sécurisées et fiables.

Au-delà des évolutions que cela engendrera pour les médecins eux-mêmes dans l’exercice de leur métier au quotidien, le digital peut constituer une partie de la solution à la problématique d’accès aux soins limité pour certaines catégories de la population soit pour des raisons d’éloignement géographique, soit pour manque de ressources humaines, explique le journal.

Le digital apporte, certes, à la médecine de nouvelles opportunités de développement en permettant d’élargir le champ d’action, mais pose aussi de nouveaux défis en termes de gestion sécurisée des données, d’encadrement de la relation entre patients et médecins dans laquelle vont venir s’incruster désormais des intermédiaires que sont les plateformes, note-t-il, appelant à accompagner l’évolution digitale par une évolution au niveau légal et réglementaire.

+L’Opinion+, qui revient sur les enjeux des projets de lois modifiant et complétant les lois relatives à la liberté des prix et au Conseil de la concurrence, qui viennent d’être adoptés par le gouvernement, estime que disposer d’un Conseil de la Concurrence 100% fonctionnel en ces moments d’incertitude devrait permettre à l’Exécutif de renforcer « considérablement » ses efforts de stabilisation du coût de la vie.

Là où les autorités gouvernementales mettent l’accent sur la disponibilité des stocks et le financement des mécanismes de compensation, le Conseil pourra « s’attaquer de front » aux situations de concentrations économiques et d’ententes sur les prix, relève le quotidien.

En attendant, le Conseil est d’ores et déjà attendue au tournant sur le dossier des hydrocarbures, alors que les prix à la pompe ne cessent de monter en flèche, soutient-il, soulignant que la réouverture de l’affaire et sa gestion par le Conseil seront suivies de près par l’Exécutif et l’ensemble des opérateurs économiques tant le dossier est clivant et que la décision qui en ressortira pourrait avoir effet de jurisprudence sur d’autres secteurs d’activité et assainir ainsi le champ économique.

+L’Economiste+, qui s’attarde sur la gestion de la chose publique, écrit que faute de politiques “visionnaires”, les responsables “se planquent” derrière le terme “urgence” pour “masquer” les retards, les lacunes et les autres tares.

La publication estime peu adéquate la prorogation de l’état d’urgence alors que l’épidémie poursuit sa décrue au Maroc et ne représente plus un épouvantail effrayant.

« Nous vivons dans une menace constante et la véritable urgence aurait été que nous soyons parés à toute éventualité », soutient-il, plaidant pour une “capacité d’anticipation de crise » et une « meilleure articulation » entre l’Etat et ses organes, en coordination avec le privé.

Dans une organisation intelligente, des dispositifs peuvent être mis en place et testés régulièrement avec update et correction de bugs pour ne pas être pris au dépourvu, note-t-il, estimant que pour éviter les « grandes dérives », le gouvernement doit faire en sorte que les forces vives restent « concentrées » sur l’équilibre économique et financier du pays et que l’économie reste « réactive » et capable de s’adapter rapidement aux changements brusques.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut