International › APA

Sénégal: la perte de goût et d’odorat, des symptômes de la Covid-19 (Pr Seydi)

Pas d'image

Le professeur Moussa Seydi, chef de la prise en charge des malades du coronavirus au Sénégal, a déclaré jeudi que « 50%» des personnes testées positives présentent des signesd’anosmie (perte de l’odorat) et d’agueusie (perte du goût).

« 50% des patients qui présentent ces signes quand ils sont testés s’avèrent infectés par la Covid-19 », a-t-il fait savoir lors du quatrième point mensuel sur la pandémie qui a fait depuis la découverte du premier cas au Sénégal, le 2 mars, 7054 victimes dont 4599 guéris, 121 décès et 2333 sous traitement. 

Pour déterminer la contamination d’une personne « au début,on se focalisait beaucoup sur la fièvre et les signes respiratoires : l’éternuement, la toux, les difficultés respiratoires », a reconnu Pr Seydi, ajoutant que « chaque jour qui passe nous montre que plusieurs types de signes peuvent être observés ayant trait à l’atteinte d’un ou plusieurs appareils de l’organisme ». 

Ainsi « deux signes ont cependant attiré son attention. C’est l’anosmie et l’agueusie, c’est-à-dire la perte de l’odorat et du goût. Plus précisément un trouble de la perception du goût du salé, du sucré, de l’amer, de l’acide ».

Par ailleurs, a-t-il précisé, ces signes « évocateurs » de la Covid-19 ne sont pas « spécifiques » à cette maladie parce qu’on peut les retrouver « dans la grippe et dans d’autres pathologies ». Toutefois, il recommande aux personnes qui ont ces symptômes de « s’auto-isoler pour éviter de contaminer leur entourage mais aussi de saisir la cellule d’alerte » du ministère de la Santé.

Dorénavant, les autorités sanitaires ont décidé de mettre l’accent sur les personnes vulnérables et symptomatiques dans la prise en charge de la Covid-19. Les personnes asymptomatiques ne seront plus testées et la « prise en charge à domicile » sera renforcée, selon le Dr Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (Cous).

La chloroquine, plus efficace que jamais

L’objectif est de désengorger les structures de traitement et de rationaliser les budgets de prise en charge, estimant que « plus de 200 personnes » ont été guéries chez elles entre Dakar et Diourbel (centre).

En outre, Pr Moussa Seydi a une fois de plus vanté l’efficacitéde l’association hydroxychloroquine et azithromycine dans le traitement des malades. « Parmi les 838 patients sur lesquels portait notre analyse (la dernière fois c’était 559), nous avons 727 patients âgés de plus de 12 ans. Les résultats que nous avons obtenus à propos de l’utilisation de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine se sont davantage confirmés avec cette série plus importante », se réjouit-il.

Il a par ailleurs souligné que la durée médiane d’hospitalisation de 10,5 jours auparavant est cette fois réduite à 10 jours contre 12 pour les patients qui n’ont pas pris cetraitement.

En outre, les techniciens de la santé ont insisté sur le respect des mesures barrières même si dans beaucoup de quartiers de la capitale sénégalaise, les populations semblent ne plusredouter la maladie. Il est fréquent d’y voir des personnes négliger le port du masque. 

 

Dans les transports, les forces de l’ordre contrôlent l’effectivité de cette recommandation au risque de faire descendre le passager fautif de la voiture. Mais dans plusieurs endroits accueillant du public, les gestes de prévention contre la Covid-19 peinent à se faire respecter.

 

Pendant ce temps, le président Macky Sall a levé il y a trois jours l’état d’urgence sanitaire et le couvre-feu y afférent pour permettre la relance de l’économie. Dans son adresse à la nation diffusée lundi soir depuis son domicile de Mermoz, en raison de sa quarantaine, il a insisté sur le port « obligatoire » du masque et « correctement ».


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut