International › APA

Sénégal : plaidoyer pour un renouvellement du contrat de Dakarnave

La concession liant cette entreprise chargée de la gestion du chantier de réparations navales du port autonome de Dakar et l’Etat du Sénégal expire en 2024.De par sa position géographique, le Sénégal dispose d’un avantage comparatif lui permettant de jouer un rôle central dans les échanges commerciaux. Pour consolider cet atout, Dakar s’est doté du Projet Phare « Hub Logistique Intégré » dont l’objectif est de renforcer la position du pays comme point d’entrée privilégié pour le transit vers la sous-région, d’accompagner l’essor de l’industrie, d’assurer la fluidité des circuits logistiques internes et le désenclavement territorial. Elle a pour vocation de mettre en place un système intégré de développement des infrastructures par la densification et la modernisation des réseaux routier et ferroviaire, ainsi que l’accroissement des capacités portuaires.

C’est dans ce cadre que le président Macky Sall a lancé, lundi 3 janvier 2022, la construction du futur port multifonctionnel de Ndayane, situé à 70 kilomètres au sud de la capitale, sur la Petite-Côte. Il est destiné à décongestionner le port autonome de Dakar, le seul fonctionnel aujourd’hui, datant du XIXe siècle et situé en plein centre-ville. Il capte 95 % des échanges commerciaux du Sénégal, mais aussi 80 % des hydrocarbures et 65 % des autres trafics du Mali enclavé.

Une fois mis en service, le port de Ndayane, construit en eau profonde, sera capable d’accueillir les plus grands navires de commerce. En prélude à l’affluence de navires attendue, le Syndicat autonome des travailleurs des chantiers navals (SATNAV) a organisé,  samedi 10 décembre, une journée d’échanges autour du thème : « Enjeux et perspectives de la réparation navale à l’aune de la construction du port du futur ».

Les travailleurs de Dakarnave ont profité de l’occasion pour demander au chef de l’État de renouveler le contrat de concession de leur entreprise qui expire en 2024.

« Un port ne peut être franc sans la réparation navale. Dakar est un point stratégique dans la réparation navale. Si on pense à un port du futur à Ndayanne, nous allons accueillir des navires de plus en plus grands. Il serait aussi intéressant d’avoir un chantier naval digne de son nom. Nous invitons le président Macky Sall à reconduire le contrat de Dakarnave qui est là depuis 25 ans et dont l’expertise est indiscutable », a déclaré le Secrétaire Général de SATNAV, Abasse Fall.

Selon M. Fall, les infrastructures du chantier naval de Dakar ne sont plus aux normes et une reconduction du contrat de Dakarnave permettrait de se projeter dans l’avenir et engager les investissements nécessaires à la remise à niveau des équipements.

Au-delà de la nécessité de disposer d’un chantier naval fonctionnel dans ce domaine très concurrentiel, un nouveau contrat devrait permettre de sauver les milliers d’emplois dont dispose Dakarnave et ses sous-traitants.

« Nous avons ici ce qu’on appelle l’exception Dakarnav. Je travaille ici depuis 17 ans et je n’ai jamais vu un climat social aussi apaisé, allant du bon traitement des sous-traitants, de la prise en charge des doléances… Par conséquent, nous ne pouvons que demander le renouvellement du contrat de concession », a plaidé Pape Aly Faye, représentant du Collectif des syndicats des sous-traitants de Dakarnave.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut