International › APA

Social et santé au menu des quotidiens marocains

Le lancement de la 22e édition de l’Opération de distribution alimentaire, l’importance de la généralisation de la protection sociale et le confinement nocturne durant le mois de Ramadan sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+L’Economiste+ rapporte que le Roi Mohammed VI a donné ses hautes instructions pour le lancement de la 22e édition de l’Opération de distribution alimentaire « Ramadan 1442 ». Cette année, cette action sociale bénéficiera à trois millions de personnes, soit 600.000 foyers, dont près de 460.000 issus des zones rurales, selon la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.

Initiée depuis 1999, cette opération solidaire de grande envergure s’est inscrite dans la continuité malgré le contexte d’urgence sanitaire, ajoute la Fondation. Il s’agit de 10 kg de farine, 5 litres d’huile végétale, 4 kg de sucre, 1 kg de lentilles, 1 kg de vermicelle, 850 grammes de concentré de tomate et 250 grammes de thé. L’objectif est contribuer à alléger le poids des besoins alimentaires liés au mois sacré du Ramadan, souligne ladite Fondation, citée par le quotidien.

+Aujourd’hui Le Maroc+ constate que « bien que les programmes sociaux soient nombreux au Maroc, le fait est qu’il y a toujours des catégories et couches encore à la marge de la société même si elles sont de plus en plus minoritaires ».

Le mois de Ramadan est l’un des moments où s’exprime de la manière la plus apparente l’esprit de solidarité et d’entraide de la société marocaine, poursuit le journal, estimant impératif que les filets sociaux universels soient effectivement mis en place pour généraliser une prise en charge durable et plus structurée de la vulnérabilité. « La généralisation de la protection sociale est un chantier à conduire en urgence et, surtout, à préserver de toute tentative de récupération ou d’instrumentalisation… », préconise-t-il.

Abordant le confinement nocturne, +L’Opinion+ écrit que « c’est la seconde fois que le Ramadan est placé sous le joug des restrictions liées à la crise sanitaire », notant qu’une fois de plus, ce mois de jeûne, de prières et de partage sera marqué par les gestes barrières et la vigilance…

Bien que cette décision aille à l’encontre des aspirations d’une bonne partie de Marocains, les autorités sanitaires sont catégoriques, ajoute la publication, rappelant que le Maroc a choisi de jouer la carte « prudence » en vue d’éviter des cas de contamination au coronavirus. Si les Marocains devraient faire des sacrifices ce mois-ci pour franchir ce tournant décisif dans la situation épidémiologique, le gouvernement devrait à son tour respecter ses engagements et soutenir davantage les différentes strates de la société affectées par la pandémie, estime-t-il.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut