› Politique

Togo : des mesures pour faire face à la cherté de la vie

journaldutogo.com

A l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de l’indépendance du pays, le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, a annoncé mercredi 27 avril, des mesures pour contrer la hausse des prix des produits de première nécessité sur les marchés.

 

C’est à travers un discours qu’il a prononcé et diffusé au JT de 20h sur les chaines nationales à l’occasion du 62e anniversaire de l’indépendance du Togo, célébré le 27 avril.

La vie chère dans le pays devenue préoccupante depuis l’avènement de la Covid-19 et s’est empirée depuis le début de l’opération militaire russe en Ukraine. Le gouvernement avait annoncé que des mesures étaient en cours d’étude.

L’annonce du Président togolais a été suivie immédiatement d’un communiqué qui détaille point par point les mesures. Ce communiqué a été lu par Akodah Ayewouadan, ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement.

La première mesure porte « suspension des remboursements de l’avance d’un mois de salaire accordée au début de l’année aux fonctionnaires des secteurs publics et parapubliques et aux retraités », à compter du mois de mai et ce jusqu’à la fin de l’année.

La seconde porte « suspension du paiement des taxes de tickets de marché sur toute l’étendue du territoire national », à compter du 1er mai et pour une durée de trois mois. Le communiqué précise que cette mesure ne concerne pas les loyers de magasins et boutiques.

« Une subvention de l’Etat sera accordée aux structures de gestion des marchés afin de leur permettre de faire face au manque à gagner », a indiqué le communiqué.

Une autre mesure porte « plafonnement des prix des produits locaux importés ». Les nouveaux prix ont été communiqués et les acteurs ont été « invités au respect de ces prix plafonds ».

« Des contrôles stricts seront effectués par des équipes mixtes sur toute l’étendue du territoire pour s’assurer de l’effectivité des présentes mesures », assure le gouvernement qui a aussi communiqué un numéro vert pour dénoncer « toute pratique anormale ».

La dernière mesure porte « baisse des taux d’intérêts pour l’accès aux produits du Fond National de la Finance Inclusive » de deux points sur l’ensemble du pays et en particulier dans les zones les plus vulnérables. Cette baisse ne sera valable que pour les crédits obtenus depuis le 1er janvier 2022.

Faure Gnassingbé a aussi abordé d’autres sujets dans son discours, notamment la lutte contre le terrorisme et le bras de fer entre les enseignants et le gouvernement qui a conduit à des licenciements d’enseignants dans la fonction publique.

Sur ce dernier point, il a appelé « tous les acteurs sociaux à utiliser les voies légales, à privilégier le dialogue et à éviter les violences ».

« J’ai demandé aux ministres concernés de maintenir les discussions avec les partenaires sociaux pour relever les défis qui subsistent (…). Dans cet esprit, les attitudes de défiance à l’autorité, de non-respect des textes et de troubles à l’ordre public sont à proscrire. Le gouvernement y veillera avec fermeté » a-t-il indiqué.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut