International › APA

Trésor ivoirien: remboursement des cautions des législatives de 2021

Le trésor ivoirien annonce le remboursement des cautions électorales aux législatives de 2021 pour les candidats ayant obtenu 5% du suffrage exprimé et ceux dont le dossier de candidature a été rejeté, dans un communiqué.

Dans le communiqué produit par la direction générale du Trésor et de la compatibilité publique, la structure publique souligne que le remboursement de la caution électorale est requis par l’article 24 du Code électoral ivoirien.

Le trésor, de ce fait, invite les candidats concernés à se présenter « à partir du 11 octobre 2021 à la trésorerie générale d’Abidjan centre (munis d’une demande de remboursement adressée par la Commission électorale indépendante, l’orignal de la quittance de paiement et une photocopie de la CNI) ». 

Les élections législatives ivoiriennes de 2021 sont les plus ouvertes et inclusives depuis 26 ans, en raison de la participation de tous les grands partis politiques, ce qui a élevé le niveau de compétition de ces joutes électorales.  

Depuis 1995, il n’y a pas d’élection législative qui a mis autant en compétition tous les partis politique. À ce scrutin, étaient présents le parti de Alassane Ouattara, de Laurent Gbagbo et de Henri Konan Bédié, chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-parti unique).    

En 2000, des candidatures ont été rejetées ce qui avait conduit au retrait de certains partis, tel le Rassemblement des républicains (Rdr) dirigé par Alassane Ouattara. Il avait ordonné que ses partisans ne prennent pas part au scrutin, estimant que l’élection n’était pas ouverte. 

Au lendemain de la grave crise postélectorale de 2010-2011, Alassane Ouattara accède au pouvoir, suite à une alliance avec le Pdci. Le Front populaire ivoirien  (FPI, opposition), le parti de Gbagbo boycotte les législatives ainsi que celles de 2016.

Le paysage politique a changé. Le Pdci qui avait refusé d’intégrer le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp, la coalition au pouvoir), présidé par M. Ouattara s’est rapproché du FPI, une stratégie visant la conquête du pouvoir d’Etat.  

En dépit du boycott électoral de l’opposition lors de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, tous les partis de l’opposition ont à la faveur du dialogue entre le gouvernement et l’opposition, pris part à ces élections législatives,  remportées majoritairement par le Rhdp (pouvoir). 

Pour ces élections législatives, plus de 1200 candidatures ont été retenues après les contentieux portés devant le Conseil constitutionnel pour 255 sièges pourvus à l’Assemblée nationale au terme du scrutin qui s’est déroulé dans les 205 circonscriptions du pays. 


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut