International › APA

Kenya : la Cour suprême valide l’élection de William Ruto

La Cour suprême du Kenya a rejeté lundi 5 septembre le recours de l’opposant historique Raila Odinga, confirmant la victoire de l’ancien vice-président William Ruto à l’élection présidentielle du 9 août.La Cour suprême kenyane a certifié la nouvelle fonction de William Ruto. Après l’annonce de sa victoire par la commission électorale avec 50,49 % des suffrages, le vice-président sortant a rapidement changé sa biographie sur Twitter : « Président élu, République du Kenya ». Ce lundi, après plusieurs jours d’audience, les juges de la Cour suprême ont décidé de confirmer son élection à la présidentielle du 9 août.

« C’est une décision unanime. Les recours sont par la présente rejetés. En conséquence, nous déclarons le premier défendeur (William Ruto) président élu », a déclaré la présidente de la Cour suprême Martha Koome.

En vertu de la Constitution kenyane, M. Ruto doit prêter serment le 13 septembre. Il devient, à 55 ans, le cinquième président du Kenya depuis l’indépendance du pays en 1963.

Après l’annonce des résultats définitifs, il a réagi sur les réseaux sociaux en faisant référence à un chapitre de la Bible : « Aux hommes c’est impossible, mais pas à Dieu : car à Dieu tout est possible ».

Parti d’une famille modeste pour devenir l’un des hommes les plus riches du Kenya, en dépit d’une réputation sulfureuse, William Ruto briguait le fauteuil présidentiel pour la première fois. Son discours a charmé de nombreux électeurs puisqu’il se présentait comme le candidat des pauvres. Il a dépeint le duo Raila Odinga et Uhuru Kenyatta comme l’alliance des « dynasties » de la vie politique kényane.

Pour sa part, Raila Odinga, 77 ans, qui avait qualifié de « parodie » les résultats proclamés par la commission électorale, s’est conformé à sa promesse faite ces derniers jours de respecter la décision de la plus haute juridiction, non sans quelques réserves.

« Nous avons toujours défendu l’Etat de droit et la Constitution. À cet égard, nous respectons l’avis du tribunal, même si nous désapprouvons avec véhémence sa décision d’aujourd’hui », a dit dans un communiqué cette figure de la politique kenyane qui se présentait pour la cinquième fois à l’élection présidentielle, avec le soutien du président sortant Uhuru Kenyatta.

Créée en 2010 et connue pour son indépendance, la Cour suprême kenyane a tranché pour la troisième fois un litige sur une élection présidentielle. En 2017, elle avait annulé le scrutin. Ses décisions sont définitives et exécutoires, prononcées par sept juges officiellement nommés par le président de la République mais que ce dernier n’a cependant pas le pouvoir de choisir.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut