International › APA

S/Leone : Pourquoi les manifestants sont-ils en colère contre l’administration Bio ?

L’histoire montre que les manifestations en Sierra Leone sont généralement violentes, quel que soit le parti politique au pouvoir ou le président en exercice.Les manifestations meurtrières qui ont secoué la Sierra Leone le 10 août 2022 laissent penser que le pays n’a pas beaucoup progressé en matière d’éducation civique et de développement du capital humain.

 Les Sierra Léonais ont toujours entendu parler de toutes sortes de belles choses, comme leurs droits à la vie et à la liberté, à la liberté d’opinion et d’expression, et leurs droits au travail, à l’éducation, à l’accès à l’information et à la participation aux décisions qui affectent leur vie, etc. 

Cependant, de nombreux Sierra-Léonais ont du mal à comprendre où s’arrêtent leurs droits et où commencent ceux de leurs compatriotes. Le manque de connaissances sur les droits et les responsabilités a souvent conduit les citoyens à se faire justice eux-mêmes, notamment lors des violentes manifestations d’hier qui ont fait deux morts parmi les policiers et cinq parmi les civils, ainsi que des destructions massives de biens, selon les médias locaux. 

En outre, le manque de connaissances a été comblé par des intérêts privés tels que les observateurs sur les réseaux sociaux qui prêchent toujours les droits des citoyens sans éduquer leur public sur leurs responsabilités au sein de la société. Ceux qui détournent les récits nationaux pour leurs intérêts personnels ont considérablement augmenté le nombre de leurs abonnés sur les réseaux sociaux, ce qui leur donne le pouvoir d’appeler à des manifestations violentes. 

L’histoire montre que les manifestations en Sierra Leone sont généralement violentes, quel que soit le parti politique au pouvoir ou le président en exercice. Par conséquent, la police est toujours nerveuse lorsqu’il s’agit de donner la permission aux manifestants. 

 

En outre, la Sierra Leone a été très lente à employer des méthodologies de recherche qui encouragent l’éducation civique et comblent le fossé des connaissances parmi les citoyens, en particulier les jeunes qui constituent la majorité de la population.

 

Deuxièmement, la profonde division entre les Sierra-Léonais, notamment entre les partis politiques, a rendu difficile l’élaboration d’un récit national ou d’un consensus politique qui empêche les intérêts privés de détenir un pouvoir et un territoire étendus. La politique du jeu à somme nulle s’est avérée destructrice pour la majorité des Sierra-Léonais. 

 

Cependant, le pays, dont l’économie peine à se redresser depuis la chute spectaculaire des prix des minerais au début des années 2010 avant que l’épidémie d’Ebola ne mette un terme aux activités d’extraction en 2014, ne peut se permettre l’insécurité à un moment où la monnaie est faible, la productivité faible et l’inflation élevée, la crise énergétique mondiale, la pandémie mondiale de COVID-19 et la guerre Russie-Ukraine. 

 

Les images de violence, à travers le pays, qui sont devenues virales sur les réseaux sociaux hier risquent de faire fuir les investisseurs et les touristes potentiels dont le pays a désespérément besoin pour relancer le Leone, la monnaie locale qui a subi une forte dépréciation par rapport au dollar américain depuis bien trop longtemps. 

 

Par conséquent, nous devrons créer un récit national ou parvenir à un consensus politique selon lequel la sécurité est le mot d’ordre avant les élections générales des prochaines années. En d’autres termes, l’éducation civique sur la responsabilité des citoyens dans la promotion de la paix et de la sécurité devra combler le déficit de connaissances.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut