International › APA

Education, énergie et économie au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets notamment l’école marocaine face aux défis du futur, les énergies renouvelables, la hausse des exportations des phosphates et le classement de l’économie marocaine dans l’indice du Doing Business.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que l’école marocaine est en pleine mutation avec la grande réforme qui est en train d’être déployée progressivement dans le temps et à travers l’ensemble du territoire.

Évidemment, la réforme a pour principales finalités un système éducatif performant et équitable, poursuit le journal, ajoutant que « si le Maroc est confronté aux mêmes problématiques environnementales que le monde entier, il est primordial que cette nouvelle école marocaine soit aussi en phase avec tous les défis du futur. 

Or, ces générations futures qui devront faire face à ces défis sont aujourd’hui sur les bancs des écoles, fait-il remarquer, notant que les outiller et les préparer à ces défis commence donc aujourd’hui et devrait même commencer hier.

Abordant le développement durable, +L’Économiste+ souligne que « l’UE vient de proposer au Maroc de s’engager dans une nouvelle forme de relation: un Pacte Vert , un partenariat euro-marocain de prospérité partagée », rappelant que le Maroc a fait le pari des énergies renouvelables et ses ambitions sont reconnues sur le plan international.

« Autrement dit, transformer ensemble les défis climatiques et environnementaux en opportunités économiques, en investissements rentables, en relais de croissance créateurs d’emplois », explique le quotidien. 

« Petits ou grands projets, peu importe la taille mais faire du business vert et devenir ces fameux BAN ( Business As Nature); c’est le nouveau paradigme fondé sur la bio-économie, qui reflète un grand processus de transition sociétale », observe-t-il.

+Al Alam+ relève que l’économie marocaine est à trois places du top 50 des économies mondiales dans le domaine des affaires, selon l’indice de (Doing Business 2020) publié par la Banque mondiale. 

En 2020, le Royaume a pu progresser de 7 places par rapport à 2019. Le Maroc, qui figurait en 2010 à la 143ème place sur 183 pays, a remonté 90 places. Cette progression constante, constatée tout au cours de la dernière décennie, a pu être réalisée grâce à la constitution d’un comité national composé de secteurs public et privé chargé de la mise à niveau des réformes liées au climat des affaires. 

Parmi les principaux objectifs de ce comité figurent la simplification des procédures administratives, l’amélioration de la transparence et la modernisation du droit des affaires. Le Maroc est classé premier en termes d’amélioration de l’environnement des affaires en Afrique du Nord, et troisième dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), après les Émirats arabes unis et le Bahreïn, selon un rapport récent.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut