International › APA

La Namibie veut tourner la page du génocide allemand

En 1904, les peuples herero et nama s’étaient battus contre l’occupation coloniale allemande.L’impasse dans laquelle se trouvent Windhoek et Berlin au sujet de l’indemnisation du massacre de plus de 90.000 Namibiens autochtones par des soldats allemands entre 1904 et 1908 met en évidence la politique de deux poids deux mesures au niveau international et l’ampleur de la brutalité coloniale.

La semaine dernière, le gouvernement namibien a annoncé qu’il avait repris contact avec les autorités allemandes en vue de revoir un accord conclu en mai 2021, aux termes duquel Berlin avait accepté de compenser les atrocités commises en fournissant une aide au développement à son ancienne colonie.

Dans le cadre de l’accord actuel, Berlin a proposé un programme financier de 1,1 milliard d’euros sur 30 ans pour l’acquisition de terres, la construction de routes ou l’approvisionnement en eau.

Le pays européen a rejeté les appels des Namibiens à des réparations pour le génocide, l’ancien ministre allemand des des Affaires étrangères, Heiko Maas ayant déclaré en juin 2021 que l’aide financière offerte par son pays était volontaire et ne reposait pas sur une base juridique.

Sous la pression de l’opposition et des chefs traditionnels représentant les tribus Herero et Nama, les autorités namibiennes veulent des réparations de plusieurs centaines de millions de dollars par an versées sur 40 ans.

Les Namibiens ont été irrités par l’«accord bon marché » conclu par leur gouvernement et les Allemands, comparé aux « 75 milliards d’euros de pensions et de prestations sociales versées aux Juifs » par le régime nazi depuis 1949.

L’Allemagne avait annexé la Namibie en 1884 et l’avait ommée Afrique du Sud-Ouest allemande.

Au début de la colonisation, le peuple herero était économiquement et socialement plus puissant que les Allemands, car il possédait de grands troupeaux de bétail et des structures de leadership traditionnelles fortes.

Cependant, au fil du temps, les Allemands avaient commencé à instituer des lois et des politiques qui ont servi à miner et à opprimer la population locale.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut