International › APA

Le Centre régional Africain des Sciences et Technologies de l’Espace tient son CA à Rabat

Le Conseil d’Administration du Centre Régional Africain des Sciences et Technologies de l’Espace en Langue Française (CRASTE-LF) affilié à l’ONU, a tenu, jeudi 30 juin, sa 10ème session ordinaire, le jeudi 30 juin 2022, sous la coprésidence du ministre marocain de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui et son homologue du Niger, Djibo Mamoudou.

L’ordre du de ce  Conseil a été consacré principalement à la présentation des activités et résultats du CRASTE-LF depuis la 9ème session ordinaire de son Conseil d’Administration tenue en visio-conférence le 8 juin 2020 pour les exercices 2020 et 2²021 et à l’examen de son plan d’actions et de son budget au titre de son programme biannuel des années 2022 et 2023.

Ouvrant la session, le ministre marocain a souligné l’importance des technologies spatiales, qui, selon lui, constituent des « outils incontournables pour résorber une pluralité de problématiques de développement qui interpellent nos pays, notamment sur le plan économique et environnemental, où les données recueillies par satellite, à titre d’exemple, peuvent favoriser des choix éclairés de politiques publiques dans des domaines cruciaux de développement humain durable ».

Le Maroc, a-t-il ajouté, pleinement conscient de l’importance de ces technologies et de l’opportunité de leur mobilisation à des fins de développement à entrepris de nombreuses initiatives notamment la création du Centre Royal de Télédétection Spatiale en 1989, le lancement de 2 satellites d’observation de la terre (Mohammed VI-A et Mohammed VI-B) qui garantissent l’accès autonome à l’information spatiale grâce à des images précises obtenues chaque 3 jours avec une résolution spatiale de 50 cm.

Le responsable gouvernemental a rappelé que le Royaume œuvre activement en faveur de la promotion de la coopération dans le domaine des sciences et technologies de l’espace, avec un intérêt particulier pour les pays africains, axée sur la coopération Sud-Sud, qui est sans conteste un levier d’accélération du développement du continent.

En effet, pendant plus de 23 ans d’existence, le Centre et a permis à ses Etats membres de collaborer et de former des compétences de haut niveau en sciences et technologies de l’espace. A ce titre, le CRASTE-LF a formé plus de 400 compétences au niveau master en 4 options : Télédétection et Systèmes d’Information Géographique, Météorologie par Satellites et Climat Mondial, Télécommunications par Satellite et Systèmes Mondiaux de Navigation par satellite.

Le CRASTE-LF a permis également à plus de 3.000 participants originaires de 61 pays de profiter de ses formations de courte durée, prenant la forme d’ateliers techniques restreints aux experts, et de conférences et séminaires ouverts à un public plus large.

Les représentants des Etats africains, membres du CRASTE-LF, ont attaché une attention particulière lors de cette réunion à la recherche de solutions adaptées pour renforcer le rôle du CRASTE-LF et étendre la portée de son action.

Cette 10ème session a été marquée également par la signature de convention de partenariat entre le CRASTE-LF et des institutions marocaines et africaines, il s’agit notamment de convention de partenariat avec l’Agence Marocaine de Coopération Internationale, la Direction nationale de la Météorologie au Maroc, l’Office National des Œuvres Universitaire Sociales et Culturelles (ONOUSC), l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI)  et le Bureau du Programme de Soutien à la Navigation par Satellite en Afrique SatNav Africa Joint Programme Office (JPO), installé au Sénégal.

Basé à Rabat, le CRASTE-LF, dont le siège est à Rabat est l’un des six centres régionaux affiliés à l’ONU au niveau mondial. Il a pour mission le renforcement des capacités dans le domaine des technologies spatiales dans la région d’Afrique d’expression Française.

Il bénéficie de l’affiliation à l’ONU à travers son Bureau des Affaires Spatiales (UNOOSA) et est impliqué avec les acteurs majeurs au niveau mondial notamment l’International Committee on Global Navigation Satellite Systems (ICG) et le Committee on the Peaceful Uses of Outer Space (COPUOS).


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut