International › APA

Mariatou Koné annonce 30,9 milliards FCFA pour les fondateurs des écoles privées ivoiriennes

La nouvelle ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Pr Mariatou Koné a annoncé, lundi soir, le déblocage de 30,9 milliards FCFA pour les fondateurs des écoles privées ivoiriennes qui menaçaient de débrayer en fermant les établissements scolaires privés laïcs et confessionnels. 

La ministre a fait cette annonce à l’issue d’une rencontre avec la Conférence des présidents des associations de fondateurs d’établissements scolaires privés laïcs et confessionnels de Côte d’Ivoire (CPAFESP). 

« Après plusieurs discussions, plusieurs séances de travail, aujourd’hui c’est la grande rencontre pour mettre à zéro le compteur », a expliqué Pr Mariatou Koné à la presse.

 L’Etat de Côte d’Ivoire, a-t-elle poursuivi, déjà le 08 avril 2021, a « payé une partie et aujourd’hui, nous avons pris l’engagement de payer les 30,9 milliards FCFA qui restaient ». 

« Nous avons donné les instructions à monsieur le directeur des affaires financières afin que cet argent soit intégralement payé dès aujourd’hui selon bien sûr les procédures des engagements et des mandats », a ajouté la ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

« Je considère qu’à partir de ce soir les compteurs sont à zéro pour le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Nous avons travaillé dans la quiétude, main dans la main dans un cadre permanent de dialogue direct avec  nos partenaires pour sauver l’école ivoirienne » s’est-elle félicitée, exhortant que « nous devrons faire en sorte que la qualité soit de mise ».

Dans le même élan, le porte-parole de la Conférence des présidents des associations de fondateurs d’établissements scolaires privés laïcs et confessionnels de Côte d’Ivoire (CPAFESP), le Père Jean Luc N’drèman Assoi a salué cette «bonne nouvelle».

« A ce jour, selon notre comptabilité, l’Etat nous devait environ 31 milliards FCFA, mais on ne savait pas si cette somme allait être payée ou pas. La bonne nouvelle que nous saisissons ce soir au sortir de cette rencontre est que madame la ministre sur place a demandé au financier pour que cette somme soit payée à partir de ce soir », a-t-il rapporté.

Soulignant que « c’est une nouvelle que nous ne pouvons pas garder seul », le Père Jean Luc N’drèman Assoi a remercié « tous ceux qui ont travaillé pour qu’on aboutisse à ce résultat ».

Les fondateurs avaient annoncé fin mars dernier de débrayer à partir du 14 avril 2021 pour réclamer notamment le paiement intégral des restes à payer des sommes inscrites sur le budget 2020 et sur les décisions financières de l’année scolaire 2019-2020 pour un montant total de plus de 50 milliards FCFA. En attendant la réunion de ce lundi 19 avril 2021, ils ont suspendu le mardi dernier ce mot d’ordre qui vient d’être définitivement levé.  

A propos d’une décision du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation qui imposerait aux élèves-maîtres des  Centres d’animation et de formation pédagogiques (CAFOP) de payer des ordinateurs à coût très élevés, Pr Mariatou Koné a révélé qu’elle n’est nullement informée de cette décision.

« Je voudrais dire que je ne suis nullement informée. Je voudrais surtout rassurer tous les partenaires, les élèves qui sont dans les CAFOP pour dire que chaque élève peut acheter son ordinateur là où il veut », a ajouté Mme Koné.

« Ca veut dire que cette décision que j’ai lue comme vous (sur les réseaux sociaux), si elle existe est une décision qui est nulle et non avenue. Une enquête est en cours, s’il y a des responsabilités, les responsables seront sanctionnés », a conclu la ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut