International › APA

Port d’Abidjan : les travaux du terminal céréalier exécutés à 95%

Le directeur général du port autonome d’Abidjan, Hien Sié Yacouba, assure de la poursuite des travaux qui à terme devraient, en 2023, permettre de doubler la capacité d’accueil du terminal céréalier.M. Hien Sié Yacouba, exprimant les vœux du secteur portuaire et maritime au ministre des Transports, M. Amadou Koné, a annoncé ce mardi 17 janvier 2023 « la poursuite en cours du terminal céréalier, dont les travaux sont avancés à 95% ».  

« A partir de mars 2023, le port d’Abidjan pourra accueillir des navires céréaliers avec 60.000 tonnes contre 30.000 tonnes anciennement », a ajouté le directeur général du port d’Abidjan. Cette infrastructure vient accroitre le trafic de cette plateforme portuaire.  

Le vice-président ivoirien, Meyliet Koné, a procédé en décembre 2022 à l’inauguration du deuxième terminal à conteneurs (TC2). Ce terminal ultramoderne et écologique permettra au port d’Abidjan d’accueillir désormais des navires avec 14.000 EVP contre 3.500 auparavant.

Il permettra aussi au port d’Abidjan de traiter annuellement 2,5 millions de conteneurs contre 1 million auparavant. La plateforme portuaire d’Abidjan, avec ces réalisations, se positionne comme un hub de transbordement.

Selon M. Yacouba Sié, au plan commercial, le port d’Abidjan devrait atteindre un trafic de 20,3 millions de tonnes, en progression de 0,1% par rapport à 2021. En outre, il enregistre « une bonne tenue du trafic de conteneurs » avec une croissance de 2,2%, établie à 804.000 EVP.

Avec la mise en service du deuxième terminal à conteneurs, cette tendance à la hausse du trafic conteneurs devrait « continuer avec une croissance fortement attendue pour le trafic de transbordement », a-t-il poursuivi.  

Le port d’Abidjan a réalisé en 2022 un chiffre d’Affaires de 127 milliards de Fcfa, en croissance de 6% par rapport à 2021.  M. Hien Sié Yacouba s’est félicité de ce que « les ports d’Abidjan et de San-Pedro ont été retirés de la liste noire des ports dits non fréquentables par les garde-côtes américains ».  

Le port de San-Pedro, le deuxième du pays et le premier port exportateur mondial de cacao, a atteint un trafic de 6,1 millions de tonnes en 2022, en progression de 0,5% par rapport à 2021. Le trafic conteneurs, lui, a connu une progression de 5% pour s’établir à 228.000 EVP.

La direction générale du port de San-Pedro envisage, en 2023, le démarrage des travaux de construction du nouveau terminal à conteneurs, d’aménager et d’exploiter un terminal polyvalent commercial. Elle projette également de créer une zone industrielle de 330 hectares. 


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut