International › APA

Côte d’Ivoire: réforme des établissements publics hospitaliers

Le gouvernement ivoirien a approuvé mercredi, en Conseil des ministres, neuf projets de décrets portant réforme des établissements publics hospitaliers, aux fins d’assainir le secteur et améliorer le plateau technique.

« Ces textes permettent de clarifier la situation qui a fait pendant longtemps débat, c’est celle des agents des services de santé qui exercent aussi bien dans le privé que dans le public », a dit à la presse le porte-parole du gouvernement, M. Amadou Coulibaly. 

Il a expliqué que cette réforme « permet d’établir une différence claire », avant d’ajouter « ou vous êtes dans le public ou vous êtes dans le privé ».  

Certains décrets consacrent l’attribution, l’organisation et le fonctionnement des établissements publics hospitaliers nationaux, régionaux et départementaux. D’autres, les groupements hospitaliers et le régime financier et comptable des établissements publics hospitaliers.

Les textes apportent aussi une réforme sur les modalités de passation des conventions hospitalo-universitaires, les modalités de validation et de signature des projets d’établissements hospitaliers et des contrats de performance . 

Ils définissent aussi les modalités de mise en place d’un système d’information hospitalier pour des établissements publics hospitaliers et les établissements hospitaliers privés, ainsi que les modalités de la mise en oeuvre de la prévention du contrôle de l’infection dans les établissements publics hospitaliers. 

 Ces décrets mettent en place un nouveau dispositif national de santé public déployé et de façon rationnelle et équilibrée sur l’ensemble du territoire national avec de nouvelles instances dirigeantes et un nouveau mode de fonctionnement, incluant les populations et les associations des usagers et les collectivités territoriales, a relevé M. Amadou Coulibaly. 

Seize syndicats du secteur de la santé publique, en Côte d’Ivoire, regroupés au sein de la faîtière syndicale Coordisante/Sycamci, ont suspendu le 20 novembre 2021 leur mot d’ordre de grève suite à « un accord formel » avec le gouvernement. 

La revendication majeure de la faîtière syndicale était « la mise en application de la loi portant réforme hospitalière, par la signature diligente de tous les projets de décrets transmis au secrétariat général du gouvernement par le ministre de la Santé ». 


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut